Heures sup­plé­men­taires pour 18 po­li­ciers af­fec­tés à Tur­cot

Ils touchent près de 60 $ de l’heure pour gé­rer la cir­cu­la­tion le long des dé­tours

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MAT­THIEU PAYEN

Les po­li­ciers de Mon­tréal sont les grands ga­gnants des dé­tours de l’échan­geur Tur­cot, alors qu’au moins 18 agents y sont af­fec­tés en heures sup­plé­men­taires pour faire la cir­cu­la­tion.

L’en­fer an­non­cé à l’heure de pointe hier ma­tin, en rai­son de la fer­me­ture lun­di soir de la bre­telle re­liant l’A15 nord et l’A20 ouest, n’a pas eu lieu.

Ce suc­cès est lar­ge­ment at­tri­buable aux agents du SPVM qui ont été pos­tés dès 5 h du ma­tin à chaque in­ter­sec­tion des deux dé­tours mis en place par le mi­nis­tère des Tran­sports (MTQ) pour ac­tion­ner les feux de cir­cu­la­tion.

Neuf po­li­ciers sont af­fec­tés à cette tâche en per­ma­nence – sept le long du dé­tour dans les rues de l’ar­ron­dis­se­ment du Su­dOuest et deux à Côte-Saint-Luc – en ver­tu d’une en­tente entre le MTQ et la Ville de Mon­tréal. à 19 h. C’est donc un to­tal de 18 agents, sans comp­ter les su­per­vi­seurs, qui gèrent la cir­cu­la­tion le long des dé­tours de l’échan­geur Tur­cot.

Sur place, un po­li­cier nous a confir­mé que les agents af­fec­tés à cette tâche sont nor­ma­le­ment en congé et sont ap­pe­lés grâce à une liste de dis­po­ni­bi­li­té.

« Ça n’im­pacte pas les ser­vices ha­bi­tuels du SPVM », nous a dit l’agent qui n’a pas sou­hai­té être iden­ti­fié.

PAYÉS PAR LE MI­NIS­TÈRE

Les po­li­ciers sont donc payés au ta­rif d’heure sup­plé­men­taire, soit 60 $ de l’heure en moyenne, se­lon les don­nées de leur conven­tion col­lec­tive en vi­gueur.

La Ville avait an­non­cé en août que, se­lon la nou­velle conven­tion col­lec­tive des po­li­ciers, les ca­dets s’oc­cu­pe­raient de la plu­part des tâches de cir­cu­la­tion au­tour des chan­tiers. Ces po­li­ciers en for­ma­tion ont un salaire ho­raire al­lant de 14,64 $ à 16,20 $, ce qui per­met­tra, se­lon la Ville, d’éco­no­mi­ser 6,2 mil­lions $ par an.

Tou­te­fois, dans le cas de l’échan­geur Tur­cot, les po­li­ciers ne sont pas ré­mu­né­rés par la Ville, mais par le MTQ, à même le fonds de main­tien de la mo­bi­li­té du pro­jet Tur­cot.

Ils res­te­ront en poste toute la se­maine, nous in­forme le MTQ.

« En­suite, nous ré­éva­lue­rons la si­tua­tion en fonc­tion des besoins », pré­cise Sa­rah Ben­sa­doun, porte-pa­role du Mi­nis­tère.

CIR­CU­LA­TION NOR­MALE

Hier ma­tin, la cir­cu­la­tion était dif­fi­cile à l’heure de pointe au ni­veau du dé­tour pas­sant par Côte-Saint-Luc, mais rien d’in­ha­bi­tuel, af­firme le MTQ.

Et pour ceux qui ont op­té pour le dé­tour em­prun­tant les rues de l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest, au­cun bou­chon n’a été en­re­gis­tré. Nous avons cal­cu­lé un temps de par­cours de 7 à 8 mi­nutes aux alen­tours de 9 h, en pre­nant la sor­tie 62 de l’A15 nord et jus­qu’à l’A20 ouest, soit à peine plus que lorsque la bre­telle était ou­verte.

Au to­tal, quelque 22 000 vé­hi­cules, dont 3000 ca­mions, em­prun­taient chaque jour la bre­telle re­liant l’A15 nord et l’A20 ouest.

Ils de­vront pas­ser par les dé­tours du­rant les huit pro­chaines se­maines.

« ÇA N’IM­PACTE PAS LES SER­VICES HA­BI­TUELS DU SPVM » – Un po­li­cier

PHO­TO MAT­THIEU PAYEN

Un po­li­cier chan­geait ma­nuel­le­ment hier les feux de cir­cu­la­tion à l’angle du bou­le­vard De La Vé­ren­drye et de la rue Saint-Patrick, à Mon­tréal. Six autres in­ter­sec­tions du sec­teur bé­né­fi­cient cette se­maine de la pré­sence d’agents pour flui­di­fier la...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.