Son ap­pel à l’aide a été en­ten­du

200 nou­velles ins­crip­tions au re­gistre des don­neurs

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - FRÉDÉRIQUE GIGUÈRE

Le re­gistre de don­neurs de cel­lules souches d’Hé­ma-Qué­bec a ga­gné 200 nou­velles ins­crip­tions à la suite d’un vi­brant cri du coeur lan­cé par une mère de fa­mille d’Abi­ti­bi at­teinte d’un grave can­cer des os.

« C’est in­croyable, la vague d’amour que j’ai re­çue de­puis qu’on a mé­dia­ti­sé ma si­tua­tion dans les der­niers jours, a lan­cé Ma­rie-Édith Boi­leau, hos­pi­ta­li­sée à l’hô­pi­tal du Sa­cré-Coeur de Mon­tréal. J’ai re­çu des mes­sages de sup­port de Qué­bé­cois, mais aus­si de gens de par­tout dans le monde. »

« L’ef­fet Ma­rie-Édith », at­teinte d’un lym­phome ana­pla­sique à cel­lule T, une rare forme de can­cer des os, s’est clai­re­ment fait sen­tir chez Hé­ma-Qué­bec. L’or­ga­nisme a été inon­dé de de­mandes d’in­for­ma­tion du pu­blic, a fait sa­voir la porte-pa­role Va­nes­sa Jour­dain. En­vi­ron 200 Qué­bé­cois se sont ins­crits au re­gistre.

Cer­taines per­sonnes n’ont ce­pen­dant pas tout à fait sai­si la fa­çon de faire pour de­ve­nir un don­neur de cel­lule souche.

« On tient à re­di­ri­ger le mes­sage, parce que les gens nous ap­pellent pour sau­ver spé­ci­fi­que­ment Ma­rie-Édith, a dit Mme Jour­dain. Quand on s’ins­crit au re­gistre, on s’ins­crit pour sau­ver qui­conque, et non une per­sonne. »

Pour preuve, un homme s’est pré­sen­té di­rec­te­ment dans la chambre d’hô­pi­tal de Ma­rie-Édith Boi­leau di­manche di­sant avoir lu son his­toire dans Le Jour­nal.

« Il m’a dit qu’il était prêt pour sa prise de sang, qu’il vou­lait être mon don­neur au­jourd’hui même », a ra­con­té la prin­ci­pale in­té­res­sée en ri­go­lant.

BEAU­COUP D’AP­PELS

Les in­fir­mières qui traitent la mère de fa­mille lui ont confié avoir re­çu un grand nombre d’ap­pels du pu­blic à son su­jet.

« Des gens que je ne connais même pas té­lé­phonent ici et sont prêts à me don­ner des cel­lules souches », a-t-elle ra­con­té.

Pour de­ve­nir don­neur, il faut d’abord s’ins­crire sur le site d’Hé­ma-Qué­bec. Puis, une trousse de frot­tis buc­cal se­ra en­voyée par la poste.

« Il est pri­mor­dial de re­tour­ner sa trousse, sans quoi on ne peut com­plé­ter l’ins­crip­tion, a dit Mme Jour­dain. En­vi­ron 58 % des gens nous re­tournent les trousses en­voyées. »

En at­ten­dant, Ma­rie-Édith Boi­leau pour­suit le plus dif­fi­cile com­bat de sa vie afin de voir ses trois en­fants gran­dir. Diag­nos­ti­quée quatre jours avant son ma­riage, elle garde le mo­ral même si elle est coin­cée dans une sombre chambre d’hô­pi­tal pour la lune de miel.

« Je garde le sou­rire, ça va pas­ser plus vite ! » a-t-elle conclu.

PHO­TO D’ARCHIVES, PIERRE-PAUL POULIN

Coin­cée dans sa chambre, Ma­rie-Édith Boi­leau s’ennuie de ses en­fants et de son ma­ri.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.