Des pro­fes­sion­nels se dotent d’un man­dat de grève

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

QUÉ­BEC | (Agence QMI) SQ I Les pro­fes­sion­nels de la So­cié­té qué­bé­coise d’in­fra­struc­ture (SQI) ont en­té­ri­né un man­dat de grève qui leur per­met­tra, dès le 10 oc­tobre, de faire la grève le soir et les fins de se­maine.

« Nos membres ont ex­pri­mé haut et fort leur re­fus de se plier aux de­mandes du gou­ver­ne­ment qui ne semble pas sai­sir l’im­por­tance de pou­voir comp­ter sur une ex­per­tise com­pé­tente et in­dé­pen­dante », a in­di­qué Richard Per­ron, pré­sident du syn­di­cat qui re­pré­sente les pro­fes­sion­nels, par com­mu­ni­qué, mar­di.

Le syn­di­cat de pro­fes­sion­nelles et pro­fes­sion­nels du gou­ver­ne­ment du Qué­bec (SPGQ) es­time que ses membres ac­cusent un re­tard sa­la­rial va­riant de 27 000 $ à 39 000 $ en com­pa­rai­son aux pro­fes­sion­nels du monde mu­ni­ci­pal ou des autres pro­vinces ca­na­diennes.

« Avec l’ap­proche des élec­tions, le gou­ver­ne­ment a tout in­té­rêt à s’en­tendre avec ses pro­fes­sion­nelles et pro­fes­sion­nels », a ajou­té M. Per­ron, qui es­time que « les né­go­cia­tions pié­tinent ».

Les syn­di­qués de la SQI tra­vaillent comme conseillers im­mo­bi­liers, in­gé­nieurs, ar­chi­tectes, éva­lua­teurs agréés ou en­core comme di­rec­teurs de pro­jets.

Les quelque 300 membres du Syn­di­cat sont sans contrat de tra­vail de­puis le 31 mars 2015. Ils ont vo­té un man­dat de grève la se­maine der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.