Les ré­pu­bli­cains re­noncent en­core à abro­ger Oba­ma­care

Le Journal de Montreal - - MONDE -

WASHINGTON | (AFP) Huit mois après avoir pris le contrôle de tous les pou­voirs à Washington, les ré­pu­bli­cains ont re­non­cé hier à abro­ger la loi sur la cou­ver­ture ma­la­die de Ba­rack Oba­ma, faute de consen­sus sur ce qui doit rem­pla­cer le texte dé­mo­crate.

Le pré­sident Do­nald Trump avait re­pris à son compte cet engagement de cam­pagne ré­pu­bli­cain, ré­pé­té à chaque élec­tion de­puis 2010. Il a in­ci­té ses par­te­naires de la ma­jo­ri­té, au prin­temps, cet été et en­core cet au­tomne, à sur­mon­ter leurs dif­fé­rends et à adop­ter une ré­forme, quelle qu’elle soit, afin de pou­voir an­non­cer à son élec­to­rat : pro­messe te­nue.

Las, les ré­pu­bli­cains mo­dé­rés ont re­fu­sé de sou­te­nir un dé­tri­co­tage qui au­rait pu faire perdre à des mil­lions d’Amé­ri­cains leur as­su­rance ma­la­die, ef­fa­çant les avan­cées des der­nières an­nées. Et les plus conser­va­teurs ont re­je­té les di­verses mou­tures du plan ré­pu­bli­cain, car elles n’abro­geaient pas en­tiè­re­ment Oba­ma­care.

« NOUS Y ARRIVERONS UN JOUR »

Après quelques se­maines de né­go­cia­tions en cou­lisses pour ra­vi­ver la ten­ta­tive, la ma­jo­ri­té a of­fi­ciel­le­ment je­té l’éponge hier, à quelques jours de la date-bu­toir du 30 sep­tembre, fin de l’an­née bud­gé­taire.

« Nous avons dé­ci­dé, puisque nous n’avons pas les voix, de re­por­ter le vote », a dé­cla­ré l’un des deux par­rains de la ré­forme, le sé­na­teur Bill Cas­si­dy. « Nous y arriverons un jour », a ajou­té l’autre, son col­lègue Lind­sey Gra­ham.

En juillet, ils étaient al­lés jus­qu’au vote sur une autre ver­sion, qui avait échoué à cause des dé­fec­tions de trois des 52 sé­na­teurs de la ma­jo­ri­té (sur 100 sièges au to­tal). À chaque fois, John Mc­Cain était par­mi les re­belles, pro­vo­quant la fu­reur de Do­nald Trump.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.