Des ré­ac­tions

Le Journal de Montreal - - ARGENT -

« Les dé­ci­sions pré­li­mi­naires du dé­par­te­ment du Com­merce amé­ri­cain fa­vo­risent presque tou­jours le plai­gnant amé­ri­cain. Le Canada est for­te­ment en désac­cord avec les en­quêtes en ma­tière de droits an­ti­dum­ping et de droits com­pen­sa­teurs liées aux im­por­ta­tions d’avions ci­vils gros por­teurs en pro­ve­nance du Canada. Il est évident que la dé­ci­sion vise à éli­mi­ner les aé­ro­nefs de la Sé­rie C de Bombardier du mar­ché amé­ri­cain » — Ch­rys­tia Free­land, mi­nistre des Af­faires étran­gères du Canada

« Nous consi­dé­rons que la plainte de Boeing est sans fon­de­ment et la dé­ci­sion d’au­jourd’hui est abu­sive et in­sen­sée. C’est dans cet es­prit que nous ne mé­na­ge­rons au­cun ef­fort pour dé­fendre les in­té­rêts de tra­vailleurs de l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale qué­bé­coise, en col­la­bo­ra­tion avec le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral » — la mi­nistre de l’Éco­no­mie, des Sciences et de l’In­no­va­tion, Dominique An­glade

« Il s’agit d’une manoeuvre per­ni­cieuse du trans­por­teur amé­ri­cain qui n’a d’autre ob­jec­tif que d’af­fai­blir un plus pe­tit concur­rent » — le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral du Conseil du pa­tro­nat du Qué­bec, Yves-Tho­mas Dor­val

« Les re­pré­sen­tants de Boeing agissent comme des fiers-à-bras en ma­ni­pu­lant les lois amé­ri­caines et en pro­fi­tant du pen­chant pour le pro­tec­tion­nisme de Washington pour fer­mer le mar­ché des États-Unis à la Sé­rie C » — Da­vid Char­trand, co­or­don­na­teur qué­bé­cois du syn­di­cat AIMTA, qui re­pré­sente no­tam­ment les tra­vailleurs de l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.