Une in­fir­mière qui tue, est-ce nor­mal ?

Le Journal de Montreal - - JM MERCREDI -

Je vou­drais com­men­ter l’his­toire de cette in­fir­mière on­ta­rienne qui a tué au moins huit pa­tients dans les villes de Wood­stock et Wa­ter­loo. Com­ment les au­to­ri­tés ne se sont-elles pas aper­çues que quelque chose n’al­lait pas dans son tra­vail ? Quand on sait que cette per­sonne pe­sait plus de 300 livres, on au­rait dû pen­ser que quelque chose pou­vait ne pas tour­ner rond dans sa tête.

De toute évi­dence, elle consom­mait trop de sucre dans son ali­men­ta­tion et ne pou­vait pas être en me­sure de s’oc­cu­per de per­sonnes âgées, ma­lades et cer­tai­ne­ment im­pa­tientes. Quand on sait les ra­vages du sucre sur l’équi­libre hu­main, com­ment pou­vait-on pen­ser qu’elle ef­fec­tue­rait un bon tra­vail ? À cet ef­fet, je me de­mande de plus en plus com­ment un peuple ma­lade comme nous, les Qué­bé­cois, nous qui fu­mons, bu­vons et qui consom­mons des drogues, pou­vons-nous avoir un sys­tème de san­té en bonne san­té ?

Hen­ri, in­fir­mier

Ques­tion de ras­su­rer tout le monde, cette in­fir­mière ayant été trou­vée coupable a été condam­née à la pri­son à vie, sans pos­si­bi­li­té de li­bé­ra­tion avant 25 ans. Vous de­vriez, je pense, mettre la pé­dale douce dans vos ac­cu­sa­tions, car ce n’est pas parce qu’on est obèse qu’on de­vient meur­trier. Tout comme la consom­ma­tion de sucre ne fait pas de l’homme un gibier de po­tence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.