Un fa­bri­cant de ba­layeuses veut lan­cer une voi­ture élec­trique

Le Journal de Montreal - - AUTO -

AFP | L’in­ven­teur bri­tan­nique James Dy­son a an­non­cé hier que son en­tre­prise in­ves­tis­sait 3,3 G$ CAN pour lan­cer une voi­ture élec­trique d’ici à 2020.

« Il y a deux ans et de­mi, j’ai com­men­cé à dé­ve­lop­per une voi­ture », a ex­pli­qué M. Dy­son de­vant des jour­na­listes à Londres. Il a consti­tué une équipe de 400 in­gé­nieurs qui tra­vaillent sur ce pro­jet, pour le­quel son en­tre­prise va in­ves­tir 1,66 G$ pour dé­ve­lop­per la bat­te­rie et le même mon­tant pour la voi­ture pro­pre­ment dite.

Cet am­bi­tieux pro­jet, me­né dans le plus grand se­cret jus­qu’à pré­sent, s’ap­puie sur « des spé­cia­listes de Dy­son et des ex­perts de l’in­dus­trie au­to­mo­bile », a pré­ci­sé M. Dy­son dans un com­mu­ni­qué. L’en­tre­prise qu’il a fon­dée et qu’il di­rige re­crute des ta­lents sus­cep­tibles de l’ai­der à sor­tir un vé­hi­cule élec­trique de son cru, non pol­luant.

DÉ­VE­LOP­PE­MENT RA­PIDE

Spé­cia­liste de l’as­pi­ra­teur sans sac et des sèche-che­veux et sèche-mains élec­triques, Dy­son ne s’était jus­qu’à pré­sent ja­mais in­vi­té dans le sec­teur des tran­sports.

À pré­sent ren­du pu­blic, « ce pro­jet va croître ra­pi­de­ment », a ajou­té M. Dy­son, tout en pré­ve­nant qu’il ne four­ni­rait au­cune in­for­ma­tion sup­plé­men­taire dé­sor­mais afin de gar­der confi­den­tielles les spé­ci­fi­ci­tés de notre vé­hi­cule.

Il n’a pas pré­ci­sé où le vé­hi­cule se­rait fa­bri­qué, se conten­tant d’in­di­quer qu’il se­rait as­sem­blé au même en­droit que les bat­te­ries, et « près des four­nis­seurs, là où c’est lo­gique d’un point de vue lo­gis­tique ».

Le groupe qui em­ploie en­vi­ron 6000 per­sonnes dans le monde de­vrait re­cru­ter des mil­liers d’em­ployés sup­plé­men­taires pour les faire tra­vailler sur ce pro­jet au­to­mo­bile, a ajou­té M. Dy­son.

PHO­TO FO­TO­LIA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.