INQUIÉTUDES LÉ­GI­TIMES

Le Journal de Montreal - - SPORTS - Jo­na­than Ber­nier JBer­nier­JDM

Les dif­fi­ciles sor­ties du Ca­na­dien de­puis le dé­but du ca­len­drier pré­pa­ra­toire ont de quoi in­quié­ter à un peu plus d’une se­maine du dé­but de la sai­son ré­gu­lière. Au-de­là des ré­sul­tats au ta­bleau in­di­ca­teur, ces cinq dé­faites ont mis à jour des la­cunes fla­grantes au sein de l’or­ga­ni­sa­tion.

Par chance, deux perles ont émer­gé de ces eaux stag­nantes, per­met­tant de trou­ver un peu de so­leil dans cette pé­riode ora­geuse. Charles Hu­don, qui n’a que confir­mé le po­ten­tiel que l’on voyait gran­dir en lui, et Vic­tor Mete, la sur­prise de ce camp.

L’his­toire du jeune dé­fen­seur de 19 ans a de quoi im­pres­sion­ner. Sa place à la gauche de Shea We­ber, qui de­vait sim­ple­ment lui ser­vir à ac­qué­rir de l’ex­pé­rience, s’est fi­na­le­ment trans­for­mée en au­di­tion sé­rieuse. Tel­le­ment que l’état-ma­jor du Ca­na­dien pren­dra une dé­ci­sion sur son ave­nir à court terme seule­ment une fois que le camp se­ra fi­ni.

Tou­te­fois, cette au­di­tion pro­lon­gée vient nous rap­pe­ler le vide lais­sé du cô­té gauche par les dé­parts d’An­dreï Markov, d’Alexeï Eme­lin et… de Na­than Beau­lieu. Pour l’ins­tant, per­sonne n’est en me­sure d’oc­cu­per le rôle de par­te­naire du co­losse ar­rière de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique.

EN­CORE PER­SONNE À GAUCHE

Jor­die Benn n’a ma­ni­fes­te­ment pas l’étoffe pour af­fron­ter les meilleurs trios ad­verses. Une réa­li­té qui se confirme, mais qui avait dé­jà com­men­cé à frap­per la sai­son der­nière. Ja­kub Je­ra­bek pro­gresse bien, mais il au­ra be­soin en­core de quelque temps pour se fa­mi­lia­ri­ser avec la réa­li­té du ho­ckey nord-amé­ri­cain.

Quant à Da­vid Schlem­ko, il est en­core dif­fi­cile de conce­voir qu’un ath­lète ayant tou­jours joué entre 16 et 18 mi­nutes par ren­contre soit sou­dai­ne­ment ef­fi­cace à plus de 20 mi­nutes. Et on peut im­mé­dia­te­ment ou­blier Bran­don Da­vid­son, Éric Gé­li­nas, Joe Mor­row, Matt Taor­mi­na et Mark Sreit.

En fait, Karl Alz­ner pour­rait s’ac­quit­ter de cette tâche, mais son des­tin semble lié à ce­lui de Jeff Pe­try.

La dé­cla­ra­tion faite par Marc Ber­ge­vin au tour­noi de golf, se­lon la­quelle le Ca­na­dien pré­sen­tait une meilleure bri­gade dé­fen­sive qu’à pa­reille date l’an­née pré­cé­dente, risque de le suivre une bonne par­tie de la sai­son.

Si le di­rec­teur gé­né­ral ne s’était pas com­mis dans cette ana­lyse er­ro­née, l’ac­cent mis sur cette la­cune au­rait peut-être été moins im­por­tant.

QUEL AVE­NIR POUR LES ES­POIRS ?

Ces ren­contres ont éga­le­ment mis en re­lief le manque in­con­tes­table de re­lève. Que les es­poirs du Ca­na­dien n’ar­rivent pas à se faire jus­tice contre des joueurs éta­blis de la LNH, c’est nor­mal. Par contre, qu’ils n’y par­viennent pas contre leurs sem­blables consti­tue une si­tua­tion plus in­quié­tante.

Dans le re­vers de 5 à 1, su­bi à Ot­ta­wa, on a fait grand état du fait que les Sé­na­teurs avaient ha­billé des vé­té­rans aguer­ris comme Mark Stone, Mike Hoff­man, Boo­by Ryan, Zack Smith et John­ny Oduya. Pour­tant, les joueurs qui se sont le plus dé­mar­qués ont été Tho­mas Cha­bot (1er tour, 2015), Lo­gan Brown (1er tour, 2016), Maxime La­joie (5e tour, 2016) et Alex For­men­ton (2e tour, 2017).

Pen­dant ce temps, les Ni­ki­ta Scher­bak (1er tour, 2014), Mi­chael Mc­Car­ron (1er tour, 2013) et Ja­cob de la Rose (2e tour, 2013) pié­tinent, alors que Noah Juul­sen (1er choix 2015) est sur la touche pour six se­maines.

MON­TOYA EN DANGER

Par ailleurs, les jours d’Al Mon­toya avec le Ca­na­dien sont peut-être plus comp­tés qu’on ne le croit. Le vé­té­ran de 32 ans n’a dé­mon­tré au­cun signe en­cou­ra­geant face aux Sé­na­teurs et aux Maple Leafs.

Mon­toya a beau être sous contrat pour les deux pro­chaines sai­sons, il ne fau­drait pas se sur­prendre de voir Char­lie Lind­gren s’ame­ner en ren­fort si l’Amé­ri­cain connaît un dé­but de sai­son dif­fi­cile.

L’auxi­liaire de Ca­rey Price de­vrait être ap­pe­lé à gar­der le fi­let pen­dant une ving­taine de matchs. S’il n’est pas en me­sure d’ac­cu­mu­ler sa part de vic­toires, l’hi­ver va être long et le prin­temps hâ­tif.

Sou­hai­tons que la bles­sure que Lind­gren s’est in­fli­gée dans les heures pré­cé­dant le match à To­ron­to ne re­tarde pas sa pro­gres­sion. D’ailleurs, pour pal­lier son ab­sence, le Ca­na­dien a pro­cé­dé au rap­pel de Za­cha­ry Fucale.

PRICE ET PA­CIO­RET­TY À QUÉ­BEC

Il ne reste plus qu’une tren­taine de joueurs au camp du Ca­na­dien. Et le cou­pe­ret de­vrait tom­ber de nou­veau après la ren­contre de ce soir, au Centre Vi­déo­tron.

Pour cette vi­site des Leafs, il a dé­jà été dé­ci­dé que Price, Max Pa­cio­ret­ty et We­ber se­ront en uni­forme. S’il est re­mis de sa bles­sure au haut du corps, Jo­na­than Drouin pren­dra éga­le­ment part au match.

Au cours des trois matchs pré­pa­ra­toires res­tants, Claude Ju­lien de­vra axer ses ef­forts à im­plan­ter le sys­tème de jeu homme à homme que ses joueurs ont de la dif­fi­cul­té à maî­tri­ser et à peau­fi­ner son at­taque mas­sive, dont la va­riante à quatre at­ta­quants semble in­té­res­sante.

En­fin, quelques buts à forces égales ne fe­raient pas de tort pour la confiance.

PHO­TOS PIERRE-PAUL POULIN ET MARTIN CHEVALIER

Les per­for­mances du Ca­na­dien jus­qu’à pré­sent dans les matchs pré­pa­ra­toires ont de quoi in­quié­ter, sur­tout à en­vi­ron une se­maine du dé­but de la sai­son.

Les pro­blèmes du Ca­na­dien n’au­gurent rien de bon pour le dé­but de la sai­son

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.