L’at­taque dé­bloque en­fin

Il marque deux buts et lance une flèche à Joey Sa­pu­to

Le Journal de Montreal - - LA UNE - DAVE LÉ­VESQUE

Igna­cio Piatti est sor­ti de sa dor­mance avec un dou­blé pour pro­pul­ser l’Im­pact vers une vic­toire de 3 à 0 sur l’Or­lan­do Ci­ty SC de­vant un Stade Sa­pu­to un peu dé­gar­ni, hier soir, mais c’est après la ren­contre qu’il a frap­pé le plus fort.

L’Ar­gen­tin a sur­pris en dé­cla­rant qu’il pou­vait al­ler sous d’autres cieux si Joey Sa­pu­to trouve qu’il coûte trop cher comme il l’a dé­jà lais­sé en­tendre.

« Je fais le tra­vail sur le ter­rain et je suis là tous les jours. [...] C’est le pré­sident, moi, je fais mon tra­vail, après c’est lui qui dé­cide. Moi, je veux res­ter, mais s’il pense que je suis le pro­blème, je vais al­ler dans un autre club. »

Comme si l’équipe avait be­soin d’un autre drame après une vic­toire comme celle-ci.

MÊME SCÉ­NA­RIO

Pour en re­ve­nir à la ren­contre, l’Im­pact a vé­cu le scé­na­rio in­verse du match de sa­me­di der­nier alors qu’il a lui-même mar­qué sur un tir de pé­na­li­té et a vu un joueur d’Or­lan­do mar­quer contre son camp, ob­te­nant trois buts dans un match pour la pre­mière fois de­puis le 5 mai.

Et sur­tout, Piatti est sor­ti de sa tor­peur avec un but dès la 5e mi­nute et un autre pour en­fon­cer le der­nier clou à la 92e mi­nute après avoir pris bien son temps pour dé­jouer le gar­dien Joe Ben­dik.

Dans les buts, Evan Bush n’a réel­le­ment été sol­li­ci­té qu’une seule fois et il a été très vif pour cap­ter le tir d’Oriol Ro­sell sur un coup de pied de coin alors qu’il res­tait une di­zaine de mi­nutes à faire au match pour pro­té­ger son qua­trième jeu blanc de la sai­son.

BUT RA­PIDE

L’Im­pact a amor­cé la ren­contre sur les cha­peaux de roue et a ob­te­nu un tir de pé­na­li­té dès la 5e mi­nute que Piatti a conver­ti pour faire re­te­nir la cloche dans le Stade Sa­pu­to.

En mar­quant son sixième but de la sai­son, Na­cho a ain­si mis un terme à sa plus longue sé­quence d’in­suc­cès, lui qui n’avait pas contri­bué à un but de­puis cinq ren­contres.

Le pro­blème, c’est qu’après un bon dé­part, l’Im­pact a un peu le­vé le pied pen­dant qu’Or­lan­do en­trait dans son match avec le pe­tit poi­son de Dom Dwyer en tête. Ce­lui-ci a somme toute été bien conte­nu par Ru­dy Ca­ma­cho et sur­tout Rod Fan­ni qui a été car­ré­ment do­mi­nant.

Mais l’Im­pact a te­nu le cap et a été ré­com­pen­sé sur une at­taque or­ches­trée par Piatti qui a re­mis sur sa gauche à Da­niel Lo­vitz dont le centre a été dé­vié dans son but par Am­ro Ta­rek, à la 55e.

CONFIANCE

C’est le genre de per­for­mance qui fait du bien pour la confiance d’une équipe, comme l’a sou­li­gné Ré­mi Garde.

« Le foot­ball est un jeu de confiance et nous avions be­soin de ce genre de match pour bâ­tir notre confiance. »

Le fait de mar­quer très tôt dans le match a éga­le­ment im­por­té pour beau­coup dans la per­for­mance de l’équipe.

« C’est aus­si bien quand on ouvre la marque, mais ils ont mis de la pres­sion jus­qu’à la der­nière mi­nute. On ne peut pas dire qu’on a en­tiè­re­ment eu le contrôle du match. »

DÉ­FEN­SIVE

Ré­mi Garde a sou­li­gné que ce­la fait deux matchs de suite que son équipe n’ac­corde pas de but dans le cours du jeu puis­qu’à Dal­las, les deux buts ont été mar­qués sur des phases ar­rê­tées, ce qui a été cor­ri­gé hier.

« Les joueurs montrent beau­coup plus de dé­ter­mi­na­tion. Ils ont bien dé­fen­du sur les phases ar­rê­tées », a no­té Garde qui a van­té le tra­vail de Rod Fan­ni.

Je pense qu’il a sau­vé un nombre im­por­tant de bal­lons. Par sa vi­tesse et sa lec­ture du jeu, il a cou­pé beau­coup de bal­lons ad­verses.

Quant à Ru­dy Ca­ma­cho, il a af­fi­ché une belle pro­gres­sion.

« On le voit pro­gres­ser, mais il y a en­core des ré­glages à faire. Il a aus­si pro­fi­té du bon match de Rod à cô­té de lui », a ob­ser­vé Garde.

VAR­GAS BLES­SÉ

Au­teur d’une bonne amorce, Jeis­son Var­gas est ra­pi­de­ment re­de­ve­nu in­vi­sible jus­qu’à ce qu’il se blesse au ge­nou gauche à la 16e mi­nute. Il a fi­na­le­ment été rem­pla­cé par Ken Kro­li­cki près de vingt mi­nutes plus tard.

Dans un match qu’on pour­rait qua­li­fier de ru­gueux, Sa­muel Piette a lui aus­si goû­té à la mé­de­cine des vi­si­teurs, re­ce­vant les cram­pons de Dy­wer au pied.

En bon guer­rier, il s’est re­le­vé et est res­té dans le match même si son lan­gage cor­po­rel tra­dui­sait une cer­taine dou­leur.

En Cham­pion­nat ca­na­dien, L’AS Blain­ville a dé­fait les Blue De­vils d’Oak­ville 1 à 0 (3 à 1 au to­tal des buts) pour pas­ser à la pro­chaine ronde contre le Fu­ry d’Ot­ta­wa dès mer­cre­di pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.