Le re­fus de Tru­deau d’in­ter­dire la culture de pot à la mai­son ir­rite

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MAXIME HUARD

OT­TA­WA | « In­co­hé­rence », « oc­ca­sion ra­tée », « po­wer trip »… le gou­ver­ne­ment Tru­deau a re­çu une vo­lée de bois vert de la part du Qué­bec, des par­tis d’op­po­si­tion et de cer­tains sé­na­teurs, hier, en main­te­nant la ligne dure sur la culture du can­na­bis à do­mi­cile.

Dans sa ré­ponse aux 46 amen­de­ments pro­po­sés par le Sé­nat au pro­jet de loi C-45 sur la lé­ga­li­sa­tion, Ot­ta­wa a re­je­té ce­lui qui au­rait per­mis aux pro­vinces d’in­ter­dire la culture à do­mi­cile.

« À mon avis, c’est une oc­ca­sion ra­tée », a tran­ché le sé­na­teur qué­bé­cois du groupe des in­dé­pen­dants, An­dré Pratte. Il es­time que le gou­ver­ne­ment au­rait dû faire preuve de fé­dé­ra­lisme co­opé­ra­tif.

« J’y vois une in­co­hé­rence, j’y vois un non-respect de la com­pé­tence des pro­vinces », a dé­plo­ré de son cô­té la sé­na­trice qué­bé­coise Ray­monde Saint-Ger­main.

« On re­con­naît qu’il y a dif­fé­rentes pers­pec­tives à tra­vers le pays, mais nous avons fait des études et des dé­ci­sions par rap­port à la culture à do­mi­cile », a af­fir­mé le pre­mier mi­nistre ca­na­dien, Jus­tin Tru­deau, à son ar­ri­vée au cau­cus li­bé­ral hier ma­tin.

Dans son pro­jet de loi sur la lé­ga­li­sa­tion de la ma­ri­jua­na, Ot­ta­wa veut per­mettre aux ci­toyens de faire pous­ser jus­qu’à quatre plants de can­na­bis à la mai­son, une dis­po­si­tion à la­quelle s’op­posent le Qué­bec et le Ma­ni­to­ba.

UN «PO­WER TRIP»

La ré­ponse du fé­dé­ral a se­mé l’in­di­gna­tion à l’As­sem­blée na­tio­nale, où la loi pro­vin­ciale sur le can­na­bis a été adop­tée la veille. Le mi­nistre res­pon­sable des Re­la­tions ca­na­diennes, Jean-Marc Four­nier, a ac­cu­sé Ot­ta­wa de « man­quer de respect » en­vers le Qué­bec.

Le re­fus du gou­ver­ne­ment a éga­le­ment exas­pé­ré l’op­po­si­tion.

Pour le chef in­té­ri­maire de Qué­bec de­bout, Rhéal For­tin, Ot­ta­wa fait « un beau gros ‘‘po­wer trip’’ ».

« Les li­bé­raux ont non seule­ment dé­ci­dé de lé­ga­li­ser le can­na­bis. Ils ont aus­si dé­ci­dé que le Qué­bec, les pro­vinces, le Sé­nat, l’op­po­si­tion et tout le monde al­laient se plier à leurs vo­lon­tés », a dé­plo­ré M. For­tin.

« Si le gou­ver­ne­ment ne veut pas en­tendre rai­son après tout le tra­vail qui a été fait, on pour­ra re­gar­der quels sont nos re­cours », a quant à lui lais­sé pla­ner le lieu­te­nant qué­bé­cois des conser­va­teurs, Alain Rayes.

Les dé­pu­tés doivent vo­ter cette se­maine sur les amen­de­ments et les ren­voyer au Sé­nat. Les sé­na­teurs dé­ci­de­ront en­suite s’ils ac­ceptent la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment ou s’ils exigent de nou­velles mo­di­fi­ca­tions.

AN­DRÉ PRATTE Sé­na­teur

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.