Dé­tec­tive à contrat

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

En jan­vier der­nier, Sté­phane Le Bouyon­nec a contac­té un dé­tec­tive pri­vé pour lui de­man­der d’en­quê­ter sur le risque ré­pu­ta­tion­nel qu’il cou­rait en s’as­so­ciant à Fi­na­banx. Sa source d’in­quié­tude : le frère du fon­da­teur, Yan­nick Ga­rand, a fait de la pri­son pour pro­duc­tion de can­na­bis, avant de mou­rir cri­blé de balles en 2016.

Contac­té par notre Bu­reau d’en­quête, Yan­nick Ga­rand as­sure que son frère Mar­tin n’a rien à voir avec ses ac­ti­vi­tés. « Il n’a ja­mais in­ves­ti dans au­cune so­cié­té dans la­quelle j’ai tra­vaillé. »

Mar­tin Ga­rand était consi­dé­ré par la po­lice comme le di­ri­geant du ré­seau de pro­duc­tion de ma­ri­jua­na dé­man­te­lé. Se­lon les in­for­ma­tions pu­bliées par La Presse à l’époque, il avait des liens avec les mo­tards et des ac­ti­vi­tés dans les prêts illé­gaux.

La Coa­li­tion ave­nir Qué­bec a fait par­ve­nir à notre Bu­reau d’en­quête le rap­port que Sté­phane Le Bouyon­nec a com­man­dé. « Je n’ai pas été en me­sure d’iden­ti­fier un risque de ré­pu­ta­tion pour les per­sonnes qui s’as­so­cie­raient à ces en­tre­prises ou in­di­vi­dus », dit le dé­tec­tive Ke­vin McGarr, qui au­rait en­quê­té sur Yan­nick Ga­rand, sa conjointe Es­ther Ross et leurs en­tre­prises, no­tam­ment Fi­na­banx.

Un po­li­cier sur la scène de l’as­sas­si­nat de Mar­tin Ga­rand, frère de Yan­nick Ga­rand, en 2016. PHO­TO MAXIME DELAND, AGENCE QMI

YAN­NICK GA­RAND Fi­na­banx

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.