La Rus­sie de­mande la le­vée des sanctions contre la Co­rée du Nord

L’ONU avait im­po­sé une sé­rie de sé­vères me­sures éco­no­miques l’an der­nier

Le Journal de Montreal - - MONDE -

AFP | La Rus­sie a ap­pe­lé hier le con­seil de sé­cu­ri­té de l’ONU à étu­dier une le­vée pro­gres­sive des sanctions éco­no­miques contre la Co­rée du Nord après l’ac­cord si­gné avec les États-Unis pour la dé­nu­cléa­ri­sa­tion du pays.

L’ONU a ap­prou­vé l’an­née der­nière trois sé­ries de sanctions sé­vères contre Pyon­gyang, qui touchent no­tam­ment ses ex­por­ta­tions de char­bon, de fer, sa pêche et son tex­tile et li­mitent ses ap­pro­vi­sion­ne­ments en pé­trole.

Ces me­sures avaient été dé­ci­dées après des tirs de mis­siles et un es­sai nu­cléaire me­nés par Pyon­gyang, ju­gés me­na­çants pour la sta­bi­li­té in­ter­na­tio­nale.

NA­TU­REL

« Je pense qu’il est sim­ple­ment na­tu­rel que l’on ré­flé­chisse à des pas dans cette di­rec­tion », a dé­cla­ré l’am­bas­sa­deur russe à l’ONU, Vas­si­li Ne­ben­zia, in­ter­ro­gé sur une éven­tuelle le­vée des sanctions.

« Il y a des pro­grès qui de­vraient être ré­ci­proques. Il de­vrait y avoir des contre­par­ties », car « l’autre par­tie de­vrait voir des en­cou­ra­ge­ments à al­ler de l’avant », a-t-il dit.

Lors d’un som­met his­to­rique à Sin­ga­pour, le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump et le di­ri­geant nord-co­réen Kim Jong-un ont si­gné mar­di une dé­cla­ra­tion com­mune dans la­quelle Pyon­gyang s’en­gage en fa­veur d’une « dé­nu­cléa­ri­sa­tion com­plète de la pé­nin­sule co­réenne », sans être plus pré­cise.

Le se­cré­taire d’État amé­ri­cain Mike Pom­peo a dit es­pé­rer mer­cre­di ma­tin que « l’es­sen­tiel du désar­me­ment » nu­cléaire de la Co­rée du Nord puisse in­ter­ve­nir d’ici la fin de 2020, soit la fin du man­dat de M. Trump.

VI­SIONS DIVERGENTES

Mais Wa­shing­ton in­siste sur un main­tien des sanctions jus­qu’à ce que de réels pro­grès soient en­re­gis­trés dans les trac­ta­tions en vue du dé­man­tè­le­ment du pro­gramme d’armes nu­cléaires de Pyon­gyang.

La Rus­sie et la Chine fa­vo­risent pour leur part une ap­proche gra­duelle, avec la le­vée par­tielle de sanctions en échange d’ac­tions concrètes de Pyon­gyang.

Le Con­seil doit se réunir à une date in­dé­ter­mi­née pour évo­quer les ré­sul­tats de la ren­contre Trump-Kim.

De nom­breux di­plo­mates es­timent que les sanctions onu­siennes ont été dé­ci­sives dans la dé­ci­sion de Kim Jon­gun de né­go­cier l’aban­don de son pro­gramme mi­li­taire.

Le di­ri­geant a com­pris « qu’une bombe nu­cléaire n’est pas com­pa­tible avec une éco­no­mie », a dé­cla­ré un di­plo­mate d’un pays membre du Con­seil.

L’am­bas­sa­deur néer­lan­dais Ka­rel van Oos­te­rom, qui di­rige la com­mis­sion onu­sienne des sanctions contre la Co­rée du Nord, a as­su­ré que « la pres­sion va conti­nuer avec l’ap­pli­ca­tion to­tale des sanctions ».

KA­REL VAN OOS­TE­ROM Am­bas­sa­deur néer­lan­dais

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.