La grande dé­ser­tion

Le Journal de Montreal - - OPINIONS - JO­SÉE LE­GAULT Blo­gueuse au Jour­nal Po­li­to­logue, au­teure, chro­ni­queuse po­li­tique jo­see.le­gault@que­be­cor­me­dia.com @jo­see­le­gault

Au Par­ti li­bé­ral du Qué­bec (PLQ), ça se pré­ci­pite vers la sor­tie. À quelques mois du scru­tin du 1er oc­tobre, les dé­parts an­non­cés de mi­nistres et de dé­pu­tés frôlent la ving­taine. En ré­ac­tion, Phi­lippe Couillard re­prend tou­jours la même « ligne » : ces dé­parts per­met­tront un for­mi­dable « re­nou­veau » au PLQ.

C’est pour quand ? Sa ré­ponse : lors du dé­clen­che­ment de la cam­pagne. Ah bon ? En at­ten­dant, l’homme d’af­faires Alexandre Taille­fer et la fis­ca­liste Mar­wah Riz­qy lui servent de hors-d’oeuvre.

Le pro­blème avec ce genre de pro­messe est qu’elle crée des at­tentes. Si le re­nou­veau ne se ma­té­ria­lise pas, force se­ra de conclure qu’on ne peut ja­mais faire du neuf avec du vieux.

DÉGAGISME IN­TERNE

Sa­vez-vous quoi ? Avec ou sans re­nou­veau d’une par­tie des can­di­dats, c’est la re­cette li­bé­rale elle-même qui ne passe plus dans la po­pu­la­tion. Phi­lippe Couillard peut tou­jours s’amu­ser à chan­ger quelques cuis­tots dans la cui­sine, le me­nu li­bé­ral – ce­lui du vrai chef – est pé­ri­mé.

Le der­nier son­dage Lé­ger/LCN/Le Jour­nal/Le De­voir le confirme bru­ta­le­ment. S’il faut faire montre de pru­dence quant à l’avance ful­gu­rante de la CAQ et la dé­con­fi­ture du PQ, un seul chiffre an­nonce tou­te­fois la dé­faite des li­bé­raux : 81 %. C’est le pour­cen­tage-choc de fran­co­phones di­sant sou­hai­ter un chan­ge­ment de gou­ver­ne­ment.

PÉ­RI­MÉ

Un autre glas sonne pour le PLQ : la san­té et les soins aux per­sonnes âgées. Se­lon le son­dage, ce sont deux des quatre en­jeux prio­ri­taires de l’élec­to­rat. Or, le tan­dem Couillard-Bar­rette a échoué pi­toya­ble­ment sur ces deux ta­bleaux cru­ciaux pour une so­cié­té vieillis­sante.

Bref, le pre­mier mi­nistre au­ra beau se faire ta­touer le mot « re­nou­veau » sur le front, les élec­teurs savent re­con­naître une fin de ré­gime quand ils en voient une.

Après tout, si le doux par­fum d’un pos­sible cin­quième man­dat en 15 ans ti­tillait vrai­ment les na­rines sen­sibles des li­bé­raux, ils se­raient net­te­ment moins nom­breux à pré­pa­rer leurs boîtes en sif­flant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.