Ça sent la soupe chaude !

Le Journal de Montreal - - OPINIONS - Henri Ma­ri­neau

Les dé­parts de Laurent Les­sard et de Geof­frey Kel­ley à titre de can­di­dats du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec (PLQ) de­viennent les 17e et 18e dé­pu­tés du PLQ à ne pas se re­pré­sen­ter au scru­tin du 1er oc­tobre 2018. Une liste qui n’en fi­nit plus de s’al­lon­ger et qui té­moigne, à mes yeux, que ça sent la soupe chaude dans les of­fi­cines du gou­ver­ne­ment Couillard.

Le pre­mier mi­nistre au­ra beau ar­guer que son par­ti pour­ra ain­si comp­ter sur « l’équipe la plus re­nou­ve­lée », il n’en de­meure pas moins que ces nom­breux dé­parts ne sont pas étran­gers aux der­niers son­dages qui ac­cordent très peu de chances au PLQ de re­prendre le pou­voir, la CAQ bé­né­fi­ciant d’une avance as­sez confor­table des in­ten­tions de vote des Qué­bé­cois.

Quant aux can­di­dats ve­dettes, dont M. Couillard a maintes fois fait al­lu­sion lors de points de presse, ils se font tou­jours at­tendre, à tel point qu’on est en­clin à se de­man­der si le PLQ n’est pas de­ve­nu un par­ti usé par ses quinze der­nières an­nées de pou­voir au cours des­quelles il a dû faire face à de nom­breuses al­lé­ga­tions de cor­rup­tions et de col­lu­sions, sans comp­ter les der­nières an­nées d’aus­té­ri­té qui ont ébran­lé les in­fra­struc­tures des ser­vices gou­ver­ne­men­taux, no­tam­ment en san­té et en édu­ca­tion.

En­fin, Phi­lippe Couillard de­vrait se de­man­der si son lea­der­ship n’est pas re­mis en ques­tion suite à ces nom­breux dé­parts qu’il n’a pas su gar­der dans la ber­ge­rie li­bé­rale !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.