La Fed re­lève son taux di­rec­teur de 0,25 %

Le Journal de Montreal - - ARGENT -

WA­SHING­TON | (AFP) La Banque cen­trale amé­ri­caine (Fed) a re­le­vé hier ses taux d’in­té­rêt pour la se­conde fois de l’an­née et pré­voit des hausses de taux sup­plé­men­taires d’ici fin dé­cembre pour pa­rer à une sur­chauffe de l’éco­no­mie amé­ri­caine qui croît dé­sor­mais à un rythme ju­gé « so­lide ».

« L’éco­no­mie va très bien et la plu­part de ceux qui veulent du tra­vail en trouvent », a ré­su­mé le pré­sident de la Fed Je­rome Po­well lors d’une confé­rence de presse.

La Banque cen­trale s’est ain­si mon­trée plus op­ti­miste dans ses pré­vi­sions de crois­sance et d’in­fla­tion pour 2018.

Après cette hausse d’un quart de point de pour­cen­tage du taux di­rec­teur (0,25 %) qui était attendue par les mar­chés, les taux évo­luent dé­sor­mais dans la four­chette de 1,75 % à 2 %, se­lon le com­mu­ni­qué du Co­mi­té mo­né­taire de la Fed (FOMC).

SEP­TIÈME HAUSSE DE­PUIS 2015

C’est la sep­tième hausse de­puis la sor­tie de la po­li­tique mo­né­taire à taux zé­ro, fin 2015, qui avait été adop­tée pour sou­te­nir la re­prise après la crise fi­nan­cière.

Cette dé­ci­sion im­plique que le coût des cré­dits au­to, im­mo­bi­liers et autres em­prunts ac­cor­dés par les banques aux consom­ma­teurs va aug­men­ter pro­chai­ne­ment.

La Fed, qui conti­nue de qua­li­fier sa po­li­tique mo­né­taire d’« ac­com­mo­dante », pré­voit aus­si deux autres res­ser­re­ments sup­plé­men­taires d’ici la fin de l’an­née, soit un de plus par rap­port à sa réunion de mars.

Le pa­tron de la Banque cen­trale a par ailleurs an­non­cé qu’il tien­drait, à par­tir de jan­vier, une confé­rence de presse après chaque réunion mo­né­taire au lieu de tous les trois mois.

EN­CORE PLUS OP­TI­MISTE

Par rap­port à son der­nier com­mu­ni­qué en mai, la Fed se montre en­core plus op­ti­miste sur la qua­li­té de la crois­sance qui est pas­sée de « mo­dé­rée » à « so­lide ». Elle note en outre que la consom­ma­tion des mé­nages, lo­co­mo­tive de la pre­mière éco­no­mie mon­diale, s’est ac­cé­lé­rée et que les in­ves­tis­se­ments des en­tre­prises conti­nuent de croître « for­te­ment ».

Dans un com­mu­ni­qué rac­cour­ci, qui ne fait pas men­tion du sti­mu­lus bud­gé­taire mas­sif de l’ad­mi­nis­tra­tion Trump do­pant l’ac­ti­vi­té, ni des ten­sions com­mer­ciales avec les par­te­naires com­mer­ciaux des États-Unis, la Fed pré­voit une « ex­pan­sion sou­te­nue ».

In­ter­ro­gé sur l’im­pact né­ga­tif pos­sible des ta­rifs doua­niers ap­pli­qués par l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine dans le cadre de son bras de fer com­mer­cial avec ses par­te­naires, M. Po­well est res­té sur sa ré­serve.

Il a re­con­nu que dans les mi­lieux d’af­faires, les in­quié­tudes « mon­taient » et que cer­taines en­tre­prises re­tar­daient des dé­ci­sions d’in­ves­tis­se­ment. Mais il a as­su­ré que l’im­pact sur la pre­mière éco­no­mie mon­diale n’était pour l’ins­tant pas me­su­rable.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.