Un bon to­nique pour le soc­cer ca­na­dien

C’est un tour­noi qui sti­mule le rêve, dit Pa­trice Ber­nier

Le Journal de Montreal - - SPORTS - DAVE LÉ­VESQUE

L’oc­troi de l’or­ga­ni­sa­tion de la Coupe du monde de soc­cer 2026 à la can­di­da­ture uni­fiée du Ca­na­da, des États-Unis et du Mexique est une for­mi­dable nou­velle pour le soc­cer ca­na­dien et qué­bé­cois.

« Chaque fois qu’il y a une Coupe du monde, c’est un ac­cé­lé­ra­teur de la po­pu­la­ri­té du sport », a rap­pe­lé le vice-pré­sident exé­cu­tif de l’Im­pact, Richard Le­gendre.

Ce­lui-ci es­père que cette an­nonce au­ra le même ef­fet sur le soc­cer ca­na­dien que la te­nue des Jeux olym­piques d’hi­ver à Van­cou­ver en 2010 en a eu sur le sport ama­teur.

« Ça me fait pen­ser au pro­gramme À nous le po­dium. Quand l’événement vient chez vous, ça donne une mo­ti­va­tion de plus pour for­mer des joueurs. »

BON POUR LE DÉ­VE­LOP­PE­MENT

Le­gendre met sur­tout l’ac­cent sur le fait qu’il y a toute une gé­né­ra­tion de jeunes joueurs comme Al­phon­so Da­vies, des Whi­te­caps de Van­cou­ver, Jo­na­than Oso­rio, du To­ron­to FC, et Sa­muel Piette, de l’Im­pact, qui vont pro­fi­ter de cette an­nonce.

« C’est une su­per an­nonce pour le soc­cer ca­na­dien. Si je suis un jeune qui entre à l’Aca­dé­mie de l’Im­pact, je me dis que dans huit ans je pour­rais être à la Coupe du monde chez moi. C’est un tour­noi qui sti­mule le rêve », a men­tion­né Pa­trice Ber­nier qui agit comme am­bas­sa­deur de la can­di­da­ture ca­na­dienne.

Se­lon l’an­cien ca­pi­taine de l’Im­pact, tout est en place pour le dé­ve­lop­pe­ment du ta­lent.

« Le dé­ve­lop­pe­ment est dé­jà en place avec trois équipes pro­fes­sion­nelles qui ont des aca­dé­mies. »

« À 23 ans, je suis dé­jà un vé­té­ran avec 38 sé­lec­tions. À 31 ans, j’ai hâte de voir com­bien je vais en avoir. C’est sûr que je vais res­ter alen­tour si je reste en san­té », a no­té Sa­muel Piette plus tôt cette se­maine.

L’EXEMPLE AMÉ­RI­CAIN

Ber­nier a rap­pe­lé que la pré­sen­ta­tion de la Coupe du monde avait lan­cé la po­pu­la­ri­té du soc­cer aux États-Unis.

« Nos voi­sins au sud ont eu la Coupe du monde en 1994 et ils ont une ligue pro­fes­sion­nelle de­puis plus de 20 ans et avant la Coupe du monde qui com­mence, ils en ont fait six d’af­fi­lée. Ça dé­montre que c’est un événement qui booste tout le reste. »

Richard Le­gendre a ren­ché­ri en men­tion­nant que cette nou­velle était bonne à plus d’un égard.

« C’est sur deux fronts que c’est im­por­tant, soit la pro­mo­tion de notre sport et le dé­ve­lop­pe­ment des joueurs. C’est bon pour notre ligue qui a été très im­pli­quée dans le pro­ces­sus et en plus, ça se­ra le 30e an­ni­ver­saire de la MLS en 2026. »

Rap­pe­lons que la MLS a été créée en 1996 parce que c’était un cri­tère im­po­sé par la FIFA lorsque la Coupe du monde de 1994 a été oc­troyée aux États-Unis et de­puis, le cir­cuit Gar­ber est un de ceux qui connaissent la plus forte pro­gres­sion à tra­vers le monde.

DÉ­CEP­TION AU MA­ROC

D’autre part, l’at­tri­bu­tion de l’édi­tion 2026 au trium­vi­rat com­po­sé du Mexique, du Ca­na­da et des ÉtatsU­nis a sus­ci­té une grande vague de dé­cep­tion et d’amer­tume au Ma­roc.

Dans un tweet, le chef du gou­ver­ne­ment Saad Ed­dine El Oth­ma­ni a sa­lué le co­mi­té de can­di­da­ture du Ma­roc pour son sé­rieux et son pro­fes­sion­na­lisme, le re­mer­ciant pour « ce rêve par­ta­gé ».

– Avec l’AFP

PHO­TO CHAN­TAL POI­RIER

L’an­nonce de l’at­tri­bu­tion de la Coupe du monde 2026 au Ca­na­da, aux États-Unis et au Mexique a ré­joui Pa­trice Ber­nier, am­bas­sa­deur de la can­di­da­ture ca­na­dienne, Ro­sanne Fi­la­to, res­pon­sable des sports et de la jeunesse à la Ville de Mon­tréal et Richard Le­gendre, vice-pré­sident exé­cu­tif chez l’Im­pact.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.