La mai­resse paie une fac­ture des mois plus tard

Le Journal de Montreal - - POLITIQUE -

AGENCE QMI | À Lon­gueuil, la mai­resse Syl­vie Pa­rent a dû four­nir des ex­pli­ca­tions hier concer­nant une fac­ture payée avec plu­sieurs se­maines de re­tard, après un court sé­jour dans un cam­ping si­tué dans sa ville en bor­dure du fleuve Saint-Laurent.

Plus tôt cette an­née, le conjoint de la mai­resse est ve­nu ga­rer leur mo­to­ri­sé dans le cam­ping du parc Ma­rie-Vic­to­rin. Or, il a fran­chi la gué­rite sans payer et, à la fin du sé­jour, les ges­tion­naires du ter­rain, So­ge­rive, n’ont pas ré­cla­mé à Mme Pa­rent et à son conjoint de rem­bour­ser la note.

Avant d’être mai­resse, Syl­vie Pa­rent était membre du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de So­ge­rive. L’or­ga­ni­sa­tion gère no­tam­ment le ter­rain de cam­ping. D’ailleurs, par­mi les avan­tages of­ferts aux membres du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion, il y a la pos­si­bi­li­té d’y cam­per gra­tui­te­ment. Mme Pa­rent n’est tou­te­fois plus membre du CA.

« À l’en­trée du cam­ping, on n’a pas pro­po­sé à mon conjoint de payer de fac­ture, a dé­cla­ré Syl­vie Pa­rent. Peut-être que cette confu­sion est en lien avec le fait que j’étais membre du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion et qu’il y avait ces gra­tui­tés. Peut-être que la confu­sion est là, tant au ni­veau de la per­sonne à la gué­rite que mon ma­ri. »

Au mo­ment d’écrire ce texte, hier, So­ge­rive n’avait pas rap­pe­lé TVA Nou­velles.

Syl­vie Pa­rent dit que c’est en fai­sant la comp­ta­bi­li­té des dé­penses an­nuelles qu’elle s’est ren­du compte que le sé­jour de cam­ping au parc Ma­rie-Vic­to­rin au coût de près de 180 $ n’avait pas été rem­bour­sé. Elle jure que le re­tard de ce paie­ment n’était pas volontaire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.