Les pro­fes­sion­nels votent à nou­veau pour la grève

Le Journal de Montreal - - L’HEURE JUSTE -

QUÉ­BEC | (Agence QMI) À quelques heures de la fin de leur grève dé­clen­chée à la fin no­vembre, les pro­fes­sion­nels de Loto-Qué­bec ont don­né un nou­veau man­dat de grève à leur exé­cu­tif, hier.

Leur grève de neuf jours en­ta­mée le 29 no­vembre de­vait prendre fin hier soir à 23 h 59. En après-mi­di, ils ont vo­té à 97 % pour un nou­veau man­dat de grève de 30 jours.

« Nous de­vons don­ner un avis de sept jours avant de com­men­cer une nou­velle grève », a men­tion­né le pré­sident du Syn­di­cat de pro­fes­sion­nelles et pro­fes­sion­nels du gou­ver­ne­ment du Qué­bec (SPGQ), Ri­chard Per­ron, ajou­tant que les ins­tances du syn­di­cat dé­ci­de­ront en dé­but de se­maine pro­chaine des mo­da­li­tés d’ap­pli­ca­tion de ce nou­veau man­dat de grève avant de sou­mettre un avis.

M. Per­ron a ex­pli­qué que dif­fé­rents scé­na­rios se­ront exa­mi­nés et qu’ils se­ront mis en branle aux mo­ments ju­gés op­por­tuns.

La grève de neuf jours avait été dé­clen­chée à la fin no­vembre après le re­trait par l’em­ployeur de ses offres sa­la­riales. Le syn­di­cat avait alors aus­si dé­po­sé une plainte pour né­go­cia­tion de mau­vaise foi au­près du Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail (TAT), à la suite de ce qu’il a qua­li­fié de « volte-face sans rai­son ap­pa­rente de l’em­ployeur ».

Une deuxième plainte contre Loto-Qué­bec a, de­puis, été dé­po­sée au TAT par le syn­di­cat concer­nant, cette fois, « l’in­gé­rence de ses cadres qui sont in­ter­ve­nus au­près des membres du SPGQ pour leur faire ac­cep­ter l’offre pa­tro­nale et dis­cré­di­ter le SPGQ ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.