Une fa­mille de six prouve que des en­fants, ce n’est pas pol­luant

Ils ai­me­raient que le trans­port en com­mun soit plus ef­fi­cace dans les ré­gions éloi­gnées

Le Journal de Montreal - - DOSSIER - STÉPHANIE GEN­DRON

RIMOUSKI | Les quatre en­fants d’une fa­mille du Bas-Saint-Laurent font leur part pour la pla­nète, en uti­li­sant du pa­pier de toi­lette la­vable, en ac­cep­tant que leurs pa­rents ne leur achètent pas trop de ba­bioles et en fer­mant le ro­bi­net le plus pos­sible.

Au­drey For­tier res­pecte ceux qui n’ont pas d’en­fants pour le bien de la pla­nète, mais pense que le fait de mettre des ci­toyens res­pon­sables au monde est aus­si un choix va­lable.

« De toute fa­çon, faire des en­fants, ce n’est pas tou­jours une dé­ci­sion lo­gique et ré­flé­chie, c’est le coeur qui parle », dit-elle.

Les six oc­cu­pants de la mai­son, Cédric Bouillon, 40 ans, Au­drey For­tier, 37 ans, ain­si que Jean-Ch­ris­tophe, 10 ans, Bas­tien, 8 ans, Ar­naud, 4 ans, et Ma­de­lyne, 1 an, font tous leur part.

La pe­tite porte des couches la­vables et les autres s’es­suient avec des bouts de tis­sus qui sont en­suite la­vés. La fa­mille achète usa­gé, ré­pare ce qui est bri­sé et consomme très peu.

VÉ­HI­CULE

Leurs ali­ments sont cui­si­nés à la mai­son, comme le pain, le yo­gourt et la confi­ture.

Le couple pos­sède une Hyun­dai Ve­ra­cruz, un mul­ti­seg­ment.

« On a vrai­ment en­vi­sa­gé de la vendre. Mais il fau­drait un sys­tème de trans­port en com­mun plus ef­fi­cace. Il y a un cir­cuit d’au­to­bus à Rimouski, mais pour se rendre au centre-ville, ça me prend cinq mi­nutes en voi­ture et en au­to­bus, c’est une heure », dit Mme For­tier.

Adepte de cam­ping, la pe­tite fa­mille reste au Qué­bec pour ses va­cances afin de ré­duire son im­pact. Mais l’an der­nier, elle est al­lée au Mexique pen­dant trois se­maines en sac à dos avec les en­fants, sans lo­ca­tion de voi­ture. Le couple était plus ou moins à l’aise avec l’idée de prendre l’avion pour des rai­sons en­vi­ron­ne­men­tales.

L’aî­né de la fa­mille, Jean-Ch­ris­tophe, a pré­pa­ré des listes de gestes que sa fa­mille peut faire pour amé­lio­rer le sort de la pla­nète.

« Je n’ai pas en­vie de vivre dans un monde in­fer­nal », dit-il avec la can­deur de ses 10 ans.

Au té­lé­phone, il ré­sume au Journal la liste qu’il a pré­pa­rée pour « en­cou­ra­ger sa mère » et ai­der la pla­nète.

« UTI­LI­SER SES PATTES »

Si l’on y re­trouve les idées d’évi­ter le plas­tique, de fer­mer les ro­bi­nets et de faire son propre sa­von, il ajoute aus­si de « re­fu­ser les go­gosses du McDo » et de « ne pas être pa­res­seux et uti­li­ser ses pattes ».

« Au dé­but, c’est sûr que c’est plus dur. Mais, à la longue, plus tu en fais, plus tu t’ha­bi­tues. Le plus dur, c’est es­sayer d’avoir moins de choses », dit le gar­çon.

Sa mère sou­haite ap­prendre aux en­fants à ré­flé­chir à des choses du­rables et utiles qu’ils ai­me­raient avoir ou des ac­ti­vi­tés, plu­tôt que des jouets, dont ils se tan­ne­ront dans une se­maine.

PHOTO COURTOISIE

Bas­tien, Jean-Ch­ris­tophe et leur mère Au­drey For­tier cui­sinent des tor­tillas et font de la vi­nai­grette à la mai­son, avec de la pe­tite Ma­de­lyne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.