Créa­tion de 26 000 em­plois dans la Belle Pro­vince en no­vembre

Le taux de chô­mage a peu va­rié le mois der­nier au Qué­bec pour s’éta­blir à 5,4 %

Le Journal de Montreal - - OPINIONS -

OTTAWA | (Agence QMI) Le taux de chô­mage au Qué­bec a peu va­rié en no­vembre pour s’éta­blir à 5,4 % tan­dis que l’em­ploi a aug­men­té en rai­son d’une hausse du tra­vail à temps plein. Au pays, le taux de chô­mage s’est éta­bli à 5,6 %, le ni­veau le plus bas en­re­gis­tré de­puis 1976.

Sta­tis­tique Ca­na­da a rap­por­té hier que l’em­ploi dans la pro­vince a crû d’en­vi­ron 26 000 en no­vembre.

Cette créa­tion nette d’em­plois sti­mule la vi­gueur du marché de l’em­ploi, a no­té l’Ins­ti­tut du Qué­bec. « Le taux d’em­ploi des 25-54 ans est équi­valent à son som­met his­to­rique, a men­tion­né la co­or­don­na­trice An­na Luu-Nguyen. Le chô­mage de longue du­rée est en baisse mar­quée. Point né­ga­tif, le taux d’ac­ti­vi­té est en baisse, ten­dance ob­ser­vée de­puis no­vembre 2007. »

Sur un an, l’em­ploi a peu va­rié, se­lon les don­nées de l’or­ga­nisme fé­dé­ral de sta­tis­tique.

« La qua­li­té des em­plois en gé­né­ral au Qué­bec est tou­jours à la baisse sur un an, mais celle-ci est au neutre de­puis quelques mois », a men­tion­né Mme Luu-Nguyen.

CREUX HIS­TO­RIQUE

Dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine de re­cen­se­ment (RMR) de Mon­tréal, le taux de chô­mage s’éta­blit à 4,3 %, en re­cul de 0,3 point de pour­cen­tage par rap­port à oc­tobre.

La RMR de Qué­bec af­fiche pour sa part un taux de chô­mage de 3,8 % en no­vembre, en lé­gère baisse par rap­port à 3,9 % en oc­tobre. Dans une note éco­no­mique, Qué­bec In­ter­na­tio­nal sou­ligne que « le phé­no­mène de ra­re­té de main-d’oeuvre s’ac­cé­lère et les em­ployeurs ont de plus en plus de dif­fi­cul­té à pour­voir les postes dis­po­nibles ».

Au Ca­na­da, le taux de chô­mage a re­cu­lé de 0,2 point de pour­cen­tage pour s’éta­blir à 5,6 %. Il s’agit du « taux le plus bas en­re­gis­tré de­puis 1976, an­née où des don­nées com­pa­rables sont de­ve­nues dis­po­nibles », a pré­ci­sé l’agence fé­dé­rale.

D’oc­tobre à no­vembre, l’em­ploi a aus­si pro­gres­sé de 94 000, do­pé par une hausse du tra­vail à temps plein.

Be­noit P. Du­ro­cher, éco­no­miste prin­ci­pal de Des­jar­dins, a fait sa­voir qu’il s’agit du gain men­suel le plus éle­vé de­puis le dé­but de l’en­quête sur la po­pu­la­tion ac­tive.

BEAUX DÉ­FIS

L’em­ploi a aug­men­té de 219 000 en rai­son d’une hausse du tra­vail à temps plein (227 000 ou +1,5 %), et ce, au cours de la pé­riode de 12 mois ayant pris fin en no­vembre.

« Ces chiffres his­to­riques sont im­por­tants parce qu’on est dans une très bonne po­si­tion à tra­vers le pays. Bien sûr, il y a des dé­fis im­por­tants, en Al­ber­ta par exemple. Ici au Qué­bec il y a un dé­fi avec la main-d’oeuvre parce qu’on a be­soin de plus de gens dans l’économie. Mais c’est une bonne chose d’avoir des dé­fis avec ces chiffres-là », a sou­li­gné le mi­nistre fé­dé­ral des Fi­nances, Bill Mor­neau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.