La di­ri­geante de la firme Hua­wei ac­cu­sée de « fraude »

Meng Wanz­hou a été ar­rê­tée à Van­cou­ver à la de­mande de la justice amé­ri­caine

Le Journal de Montreal - - POCHES -

VAN­COU­VER | (AFP) La di­rec­trice fi­nan­cière du géant chi­nois des té­lé­coms Hua­wei, ar­rê­tée à Van­cou­ver à la de­mande des ÉtatsU­nis, est soup­çon­née d’avoir men­ti sur l’une des fi­liales du groupe pour ac­cé­der au marché ira­nien en contour­nant les sanc­tions amé­ri­caines.

Les dé­tails des ac­cu­sa­tions de la justice amé­ri­caine, qui de­mande l’ex­tra­di­tion de Meng Wanz­hou, ont été ré­vé­lés alors que la res­pon­sable de Hua­wei com­pa­rais­sait lors d’une au­dience de re­mise en li­ber­té de­vant un juge de Van­cou­ver.

Meng Wanz­hou est soup­çon­née d’avoir men­ti à plu­sieurs banques au su­jet d’une fi­liale de Hua­wei afin de pou­voir ac­cé­der au marché ira­nien de 2009 à 2014 en vio­la­tion des sanc­tions amé­ri­caines.

Mme Meng au­rait per­son­nel­le­ment nié au­près de ban­quiers amé­ri­cains tout lien di­rect entre Hua­wei et la so­cié­té Sky­com, alors qu’en fait « Sky­com, c’est Hua­wei », se­lon l’avo­cat du gou­ver­ne­ment.

PÉ­KIN EN CO­LÈRE

La di­ri­geante est no­tam­ment ac­cu­sée de « com­plot d’es­cro­que­rie au dé­tri­ment de plu­sieurs ins­ti­tu­tions fi­nan­cières », un chef d’ac­cu­sa­tion pas­sible de plus de 30 ans de pri­son, a-t-il pour­sui­vi.

Le re­pré­sen­tant du gou­ver­ne­ment s’est op­po­sé à la re­mise en li­ber­té condi­tion­nelle de la di­ri­geante de 46 ans, es­ti­mant qu’elle ris­quait d’en pro­fi­ter pour ten­ter de fuir le pays.

L’an­nonce de l’ar­res­ta­tion de Mme Meng quelques jours après la trêve dans la guerre com­mer­ciale entre Pé­kin et Wa­shing­ton a pro­vo­qué la co­lère des au­to­ri­tés chi­noises, qui ont im­mé­dia­te­ment exi­gé sa re­mise en li­ber­té.

« Nous exi­geons des deux par­ties [Ca­na­da et États-Unis] que des cla­ri­fi­ca­tions nous soient four­nies au plus vite quant aux mo­tifs de cette dé­ten­tion », a mar­te­lé jeu­di le porte-pa­role du mi­nis­tère chi­nois des Af­faires étran­gères, Geng Shuang.

Il a de­man­dé la re­mise en li­ber­té « im­mé­diate » de Meng Wanz­hou, fille de Ren Zheng­fei, fon­da­teur de Hua­wei en 1987 et an­cien membre de l’ar­mée chi­noise.

Face aux cri­tiques de la Chine, avec la­quelle le Ca­na­da tente de ren­for­cer les liens com­mer­ciaux, le pre­mier mi­nistre li­bé­ral Jus­tin Tru­deau a as­su­ré que la dé­ci­sion d’ar­rê­ter la di­ri­geante chi­noise avait été prise par la justice ca­na­dienne, à la de­mande de la justice amé­ri­caine, sans au­cune in­ter­ven­tion po­li­tique d’Ottawa.

« On a été avi­sé du pro­ces­sus ju­di­ciaire quelques jours avant que l’ar­res­ta­tion soit faite », a re­con­nu jeu­di M. Tru­deau.

AT­TI­TUDE DE « VOYOU »

La Mai­son-Blanche était éga­le­ment pré­ve­nue de cette ar­res­ta­tion, sur­ve­nue le jour même où le pré­sident Do­nald Trump dî­nait avec son ho­mo­logue Xi Jin­ping, a confié à la ra­dio NPR le conseiller à la sé­cu­ri­té na­tio­nale de la Mai­son-Blanche, John Bol­ton.

La ren­contre sa­me­di entre les pré­si­dents amé­ri­cain et chi­nois s’était conclue par l’an­nonce d’une trêve dans la guerre com­mer­ciale si­no-amé­ri­caine.

Hier, la presse chi­noise a dé­non­cé l’at­ti­tude de « voyou » des États-Unis, des­ti­née se­lon elle à conte­nir les am­bi­tions tech­no­lo­giques du pays asia­tique.

« De toute évi­dence, Wa­shing­ton a re­cours à cette mi­sé­rable at­ti­tude de voyou, car il ne peut stop­per la pro­gres­sion de Hua­wei sur le marché de la 5G », dé­nonce ain­si le quo­ti­dien Glo­bal Times, au ton sou­vent na­tio­na­liste.

Les pro­duits Hua­wei sont uti­li­sés par des opé­ra­teurs té­lé­pho­niques dans le monde en­tier, no­tam­ment en Eu­rope, en Afrique et au Ca­na­da.

Mais le groupe connaît des dé­boires aux États-Unis, où il a été ban­ni des pro­jets d’in­fra­struc­tures pour des rai­sons in­vo­quées de sé­cu­ri­té na­tio­nale et de craintes d’es­pion­nage au pro­fit de Pé­kin.

PHO­TOS REU­TERS ET COURTOISIE, HUA­WEI

Des jour­na­listes at­ten­dant la fin de l’au­dience de li­bé­ra­tion sous cau­tion de la di­rec­trice fi­nan­cière de Hua­wei, Meng Wanz­hou (en mé­daillon), avant son ex­tra­di­tion éven­tuelle vers les États-Unis, hier, à la Cour su­prême de Co­lom­bie-Bri­tan­nique à Van­cou­ver.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.