Une pièce lu­dique et poé­tique

Le Journal de Montreal - - EMPLOIS ET FORMATION - EM­MA­NUEL MAR­TI­NEZ Avant l’ar­chi­pel est pré­sen­tée jus­qu’au 19 dé­cembre.

Quoi de mieux qu’un conte poé­tique ra­con­té avec fan­tai­sie et en­train pour une sor­tie en fa­mille à l’ap­proche des Fêtes ? C’est ce que pro­pose avec brio Avant l’ar­chi­pel, pré­sen­tée à la pe­tite salle du Théâtre De­nise-Pel­le­tier, à Mon­tréal.

Dans cette pièce écrite en an­glais par Emi­ly Pearl­man, on fait la ren­contre de Lé­naïque la Ma­gni­fique (Da­nielle Le Saux-Far­mer, qui signe aus­si la tra­duc­tion) et Bré­va­laire Spec­ta­cu­laire (An­dré Ro­billard). L’in­ten­si­té de leur coup de foudre n’a d’égal que leur ori­gi­na­li­té res­pec­tive.

Bien di­ri­gés par le met­teur en scène Joël Bed­dows, ces co­mé­diens in­carnent non seule­ment leur per­son­nage avec jus­tesse et émo­tion, mais ils savent brillam­ment faire par­ti­ci­per le public, à la grande joie des en­fants et des adultes, qui rient énor­mé­ment du­rant le spec­tacle. Cette in­ter­ac­tion avec la foule fait que chaque re­pré­sen­ta­tion est unique.

AC­CRO­CHEUR

En plus d’im­pro­vi­ser à quelques re­prises, les in­ter­prètes chantent aus­si à l’oc­ca­sion, ce qui donne du rythme à cette oeuvre, qui a re­çu le prix Coup de foudre Ré­seau On­ta­rio, et qui est le fruit d’une col­la­bo­ra­tion entre le Théâtre la Ca­ta­pulte (Ottawa), le Théâtre fran­çais de To­ron­to et la compagnie L’Ir­ré­duc­tible pe­tit peuple (Qué­bec).

Ce con­tact avec le public, la dis­po­si­tion des sièges au pied de la scène et le jeu phy­sique des co­mé­diens, par­ti­cu­liè­re­ment ce­lui d’An­dré Ro­billard, ac­crochent le spec­ta­teur, sur­tout les en­fants. Cette pièce n’en est tou­te­fois pas une spé­ci­fi­que­ment pour les jeunes, mais bien pour un public de tous âges.

Même si une his­toire d’amour consti­tue la trame de fond, la vie res­pec­tive de ces per­son­nages oc­cupe une large place. Une ori­gi­na­li­té toute simple, en fi­nesse, dans ce monde ima­gi­naire où les fruits-dra­gons poussent à coup de larmes. La fin est quelque peu sur­pre­nante, mais très tou­chante.

PHOTO COURTOISIE

La pièce ra­conte l’his­toire d’amour entre Bré­va­laire Spec­ta­cu­laire (An­dré Ro­billard) et Lé­naïque la Ma­gni­fique (Da­nielle Le Saux-Far­mer).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.