Ny­lan­der a be­soin de temps

Bab­cock est conscient de la si­tua­tion et est prêt à ai­der son at­ta­quant

Le Journal de Montreal - - SPORTS -

AGENCE QMI | William Ny­lan­der a été as­sez dis­cret à son pre­mier match de la sai­son, qui s’est sol­dé par une dé­faite de 5 à 4 de ses Maple Leafs de To­ron­to face aux Red Wings de De­troit jeu­di soir. L’en­traî­neur-chef, Mike Bab­cock, se­ra tou­te­fois pa­tient avec son jeune joueur.

Le Sué­dois, qui a ac­cep­té un pacte de six ans et 45 mil­lions $ à la date li­mite pré­vue à la conven­tion col­lec­tive pour prendre part au reste de la sai­son, a été uti­li­sé pen­dant 12 min 29 s, étant blan­chi de la feuille de poin­tage.

L’at­ta­quant n’avait pas eu une seule oc­ca­sion de s’en­traî­ner avec ses co­équi­piers au­pa­ra­vant.

Il de­vait sau­ter sur la glace mer­cre­di ma­tin, mais l’au­to­bus de l’équipe est tom­bé en panne la veille lorsque les joueurs ef­fec­tuaient le tra­jet re­tour de Buf­fa­lo. La séance a donc été an­nu­lée.

Bab­cock est par ailleurs bien au fait de la si­tua­tion et il a pris une par­tie du blâme pour ce re­vers.

« Je crois qu’il était bien, a dit Bab­cock, se­lon le site of­fi­ciel de la Ligue na­tio­nale de ho­ckey (LNH). C’était pro­ba­ble­ment in­juste comme si­tua­tion – nous avons eu ce pro­blème d’au­to­bus, nous étions cen­sés nous en­traî­ner, mais nous ne lui avons pas don­né d’en­traî­ne­ment. »

« Nous vou­lions l’in­sé­rer dans la for­ma­tion. Vous avez deux gars sur ce trio [Aus­ton Mat­thews] qui re­viennent d’une bles­sure et un autre qui n’a pas joué cette sai­son. [Le ré­sul­tat] n’a rien à voir avec Willy, c’est en lien avec moi, qui vou­lais ga­gner ce match, c’est tout. »

EN­TRAέNE­MENTS RE­QUIS

Bab­cock est par ailleurs conscient que Ny­lan­der au­ra be­soin d’un peu de temps pour re­trou­ver la forme et of­frir une contri­bu­tion à la hau­teur de son ta­lent.

« Je vou­lais qu’il joue beau­coup. Je vou­lais sim­ple­ment l’en­voyer sur la glace pour qu’il se mette en marche. Quand tu manques au­tant de ho­ckey, c’est dif­fi­cile. Mais j’ai par­lé à [Mat­thews] à propos de ce­la aus­si. Ils de­vront tous les deux en don­ner plus lors de tous les en­traî­ne­ments et ils re­vien­dront au ni­veau dont ils sont ca­pables. »

Le prin­ci­pal in­té­res­sé est par ailleurs sur la même lon­gueur d’onde que son ins­truc­teur sur ce point. Il a d’ailleurs vu une amé­lio­ra­tion tout au long de la ren­contre.

« Je me sen­tais bien, a ain­si dé­cla­ré Ny­lan­der après le match. Il y a une grande dif­fé­rence entre s’en­traî­ner par soi-même à la mai­son et avec l’équipe. Je com­men­çais à me sen­tir mieux, et mes jambes étaient cor­rectes, alors c’était bien pour un pre­mier match. »

Bab­cock se­ra pa­tient avec son pou­lain, puis­qu’il sait ce qu’il peut ap­por­ter à l’équipe.

IM­PLI­QUÉ DANS UNE COLLISION

Aus­si, dans la jour­née d’hier, Ny­lan­der et Kas­pe­ri Ka­pa­nen ont été im­pli­qués dans un ac­ci­dent de la route près du centre d’en­traî­ne­ment de la for­ma­tion, à Eto­bi­coke.

La collision est sur­ve­nue vsur l’ave­nue Ki­pling, a rap­por­té le ré­seau CP24.

L’or­ga­ni­sa­tion des Maple Leafs a tou­te­fois pré­ci­sé qu’il n’y avait eu au­cun bles­sé.

L’un des vé­hi­cules im­pli­qués dans la collision a été en­dom­ma­gé du cô­té pas­sa­ger.

PHOTO AFP

William Ny­lan­der n’a ré­col­té au­cun point à son pre­mier match de la sai­son, jeu­di soir, contre les Red Wings.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.