Les échos de Ber­gie

Le Journal de Montreal - - SPORTS -

La surprise…

Je ne peux m’em­pê­cher de re­mettre le titre de plus grande surprise du pre­mier tiers de la sai­son à l’Ava­lanche du Co­lo­ra­do qui, avant les ren­contres d’hier soir, ve­nait à éga­li­té avec les Pre­da­tors de Na­sh­ville au pre­mier rang de l’As­so­cia­tion de l’Ouest. On s’at­ten­dait à une bonne sai­son de l’Ava­lanche, mais ça dé­passe les es­pé­rances, du moins les miennes. En date d’hier, ils avaient ins­crit 107 buts soit le deuxième plus haut to­tal dans tout le cir­cuit der­rière le Light­ning de Tam­pa Bay. Ils doivent as­su­ré­ment une fière chan­delle à leur pre­mier trio com­po­sé de Mik­ko Ran­ta­nen, Na­than MacKin­non et Ga­briel Lan­des­kog. Les deux pre­miers trônent au som­met des poin­teurs de la LNH.

… Et la dé­cep­tion

Ma grande dé­cep­tion de ce pre­mier tiers de sai­son re­vient aux di­rec­teurs gé­rants qui ont congé­dié leur en­traî­neur, et ce, sans que ça change quoi que ce soit aux ré­sul­tats de l’équipe. Je pense aux Black­hawks de Chi­ca­go, aux Kings de Los An­geles ou aux Oi­lers d’Ed­mon­ton, des for­ma­tions plus croches que ja­mais. Chi­ca­go et Los An­geles sont der­niers dans l’Ouest. De leur cô­té, les Oi­lers sur­vivent grâce à Con­nor McDa­vid. Ce qui me choque, c’est que tous ces DG ont conser­vé leur em­ploi même si, sou­vent, la faute leur re­vient presque di­rec­te­ment. On pour­rait éga­le­ment ajou­ter l’exemple des Blues de St-Louis aus­si, qui ont congé­dié Mike Yeo.

Le Ca­na­dien

Pour conclure sur le Ca­na­dien, j’ai ai­mé les deux matchs qu’ils ont dis­pu­tés face aux Sé­na­teurs d’Ottawa cette se­maine. J’ai par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié le tra­vail de Claude Ju­lien. L’en­traî­neur du Ca­na­dien a la ré­pu­ta­tion d’être conser­va­teur, mais j’aime le voir tra­vailler fort der­rière le banc comme il l’a fait lors des deux der­niers matchs de son équipe. La com­bi­nai­son qu’il a for­mée avec Nicolas Des­lau­riers, Ken­ny Agos­ti­no et Mi­chael Cha­put a fait du bon tra­vail et a don­né le ton au match de jeu­di soir. Ils ont été ef­fi­caces jus­qu’à ce que le Ca­na­dien prenne l’avance et puisse en­suite comp­ter sur ses joueurs of­fen­sifs. J’aime éga­le­ment l’uti­li­sa­tion qu’on fait de Paul Byron de­puis son re­tour. On l’a vu un peu avec Drouin et Do­mi, ain­si qu’avec Kot­ka­nie­mi et Leh­ko­nen.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.