Ro­zon ne veut pas payer 3,3 M$ à Juste pour rire

Il pour­suit le groupe et son nou­veau pro­prié­taire

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MI­CHAËL NGUYEN

Gil­bert Ro­zon pour­suit Juste pour rire et son nou­veau pro­prié­taire ICM pour évi­ter de payer 3,3 mil­lions de dol­lars ré­cla­més pour des pertes cau­sées par ses dé­mê­lés ju­di­ciaires, qui au­raient me­né à la fin de l’as­so­cia­tion entre l’hu­mo­riste Ra­chid Ba­dou­ri et l’en­tre­prise.

« Les ré­cla­ma­tions sont sans fon­de­ment », af­firme Ro­zon dans la pour­suite ci­vile ren­due pu­blique hier au pa­lais de jus­tice de Mon­tréal.

Après qu’un groupe de femmes qui l’ac­cusent d’être un « pré­da­teur sexuel » ont in­ten­té contre lui une ac­tion col­lec­tive et après avoir fait l’ob­jet d’ac­cu­sa­tions cri­mi­nelles de viol et d’at­ten­tat à la pu­deur, le ma­gnat de l’hu­mour dé­chu s’en­gage ain­si dans un nou­veau bras de fer ju­di­ciaire.

Mais cette fois, il se bat­tra contre l’en­tre­prise qu’il avait lui-même fon­dée, ain­si que contre les nou­veaux pro­prié­taires.

« J’ai le coeur dé­chi­ré, je n’avais ja­mais pen­sé à vendre avant, mais je vou­lais avant tout sau­ver cet évé­ne­ment [le fes­ti­val Juste pour rire] », avait ex­pli­qué Ro­zon lors d’une au­dience en cour ci­vile, l’an­née pas­sée.

ICM et le Ca­na­dien Ho­wie Man­del ont fi­na­le­ment ache­té Juste pour rire le prin­temps der­nier. Et en sep­tembre, ICM a fait par­ve­nir un avis d’in­dem­ni­sa­tion à Ro­zon et Guy­laine La­londe, une de ses col­la­bo­ra­trices de longue date.

RÉ­CLA­MA­TIONS

La ré­cla­ma­tion concerne la perte de com­man­dites et de sub­ven­tions gou­ver­ne­men­tales [923 000 $], celle des Pro­duc­teurs de lait du Qué­bec [570 000 $] et la ter­mi­nai­son du contrat de l’hu­mo­riste Ra­chid Ba­dou­ri [2,72 mil­lions $].

L’on com­prend que ces mon­tants sont ré­cla­més en rai­son du scan­dale sexuel concer­nant Ro­zon. Mais si ce der­nier ac­cepte de payer la pre­mière somme de 923 000 $, il conteste les deux autres de­mandes qu’il juge non fon­dées.

« [Ces pertes] n’ont au­cun lien avec les al­lé­ga­tions d’in­con­duite concer­nant le de­man­deur », peut-on lire dans la pour­suite.

Il est d’ailleurs ex­pli­qué que Ra­chid Ba­dou­ri avait payé 250 000 $ pour mettre fin à son contrat en août der­nier, et qu’ICM au­rait pu sai­sir la cour pour for­cer l’hu­mo­riste à conti­nuer à ho­no­rer son contrat.

À moins d’un rè­gle­ment à l’amiable, la pour­suite ci­vile de­vrait être pro­chai­ne­ment pré­sen­tée en Cour su­pé­rieure du Qué­bec.

PHO­TO CHAN­TAL POI­RIER

Gil­bert Ro­zon à son ar­ri­vée au Centre opé­ra­tion­nel de la po­lice où il a dû se pré­sen­ter cette se­maine pour faire prendre sa pho­to d’ac­cu­sé et ses em­preintes di­gi­tales.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.