Une vie de grand luxe dans le gra­tin mont­réa­lais

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS CLOU­TIER

Gre­go­ry Greg Cha­man­dy a été co­fon­da­teur avec son frère Glenn de l’en­tre­prise Vê­te­ments de sport Gil­dan, dont la ca­pi­ta­li­sa­tion bour­sière s’élève au­jourd’hui à 8,5 mil­liards $. Il a di­ri­gé cette com­pa­gnie de 1994 à 2004. L’en­tre­prise, sou­te­nue alors par le Fonds FTQ et la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec, a ce­pen­dant connu son lot de cri­tiques pour avoir em­ployé des tra­vailleurs de pays très pauvres d’Amé­rique la­tine dans le but de fa­bri­quer des chan­dails re­ven­dus à prix d’or.

L’ex-pa­tron de la FTQ Hen­ri Massé avait no­tam­ment ra­con­té en 2003 avoir re­cueilli les aveux de Cha­man­dy, rap­por­tant qu’il au­rait congé­dié des em­ployés en rai­son d’ac­ti­vi­tés syn­di­cales.

À la même époque, en 2003, Cha­man­dy a fon­dé une banque pri­vée pour les ul­tra-riches à la Bar­bade, un pa­ra­dis fis­cal, du nom d’Ox­bridge. C’est un an­cien haut gra­dé de la Banque Royale aux îles Caï­mans, Dar­ren Stark, qui la di­rige tou­jours. Il n’a pas ré­pon­du à plu­sieurs mes­sages.

Dans les der­nières an­nées, Cha­man­dy a été im­pli­qué dans des mi­nières qué­bé­coises, en agis­sant no­tam­ment au con­seil de Mines Rich­mont.

MAI­SON ET CHA­LET DE LUXE

Cha­man­dy a ven­du en 2017 à des ache­teurs d’ori­gine chi­noise une mai­son d’une va­leur de 8,3 M$ à West­mount, dé­crite comme « la quin­tes­sence de l’ul­tra haut de gamme ».

Elle offre 11 places de sta­tion­ne­ment et un parc pri­vé. Elle a huit salles de bain et sept chambres à cou­cher.

Sa femme Chan­tal Con­do­rous­sis Cha­man­dy pos­sède tou­jours un im­mense cha­let de 10 M$ à Mont-Trem­blant. Il est qua­li­fié d’« ode au luxe et au raf­fi­ne­ment », avec des poutres en bois ré­cu­pé­ré de la Nou­velle-An­gle­terre et des pierres de France pour la cave à vin.

Re­ve­nu Qué­bec a dé­po­sé sur la pro­prié­té une hy­po­thèque lé­gale de 1,6 M$, a consta­té notre Bu­reau d’en­quête.

OU­TRAGE AU TRI­BU­NAL

Cha­man­dy s’est re­trou­vé au coeur d’une chi­cane de voi­sins mé­dia­ti­sée en 2013, lors de la­quelle il a frô­lé la pri­son. Pen­dant des an­nées, il a em­pê­ché des ré­si­dents d’ac­cé­der à une plage der­rière le cha­let de Mont-Trem­blant. Il a fi­na­le­ment dû payer une amende de 120 000 $ pour ou­trage au tri­bu­nal.

« Obéir aux ordres de la cour ne semble pas faire par­tie du code mo­ral de M. Cha­man­dy », l’avait se­mon­cé le juge Mark Schra­ger avant d’an­non­cer sa sen­tence, comme l’avait rap­por­té Le Jour­nal à l’époque.

PHO­TO TI­RÉE DU SITE WEB DE CENTRIS

Une des pièces du cha­let de Chan­tal Con­do­rous­sis Cha­man­dy à Mont-Trem­blant, éva­lué à 10 mil­lions $.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.