Les bonnes ha­bi­tudes de Syl­vie Ber­nier

Le Journal de Montreal - - JM LUNDI - ELI­SA CLOU­TIER

Pour la mé­daillée olym­pique en plon­geon Syl­vie Ber­nier, l’ac­ti­vi­té phy­sique est de­ve­nue un vé­ri­table « mode de vie ». Par choix, elle a d’ailleurs ven­du sa voi­ture l’an der­nier, pour pri­vi­lé­gier le « trans­port ac­tif ».

« J’es­saie d’être un cor­don­nier bien chaus­sé, alors j’ai in­té­gré l’ac­ti­vi­té phy­sique dans mon quo­ti­dien. Je pri­vi­lé­gie donc les trans­ports comme le mé­tro, où j’en pro­fite pour mon­ter les es­ca­liers en cou­rant, le bixi ou la marche, par exemple. Il faut le consi­dé­rer comme une ac­ti­vi­té phy­sique », dit celle qui pré­side la Table de concer­ta­tion in­ter­sec­to­rielle per­ma­nente spé­ci­fique au mode de vie phy­si­que­ment ac­tif et de saine ali­men­ta­tion.

Ses ac­ti­vi­tés phy­sique pré­fé­rées sont la marche en mon­tagne et le ski de fond. « Tout ce qui est re­lié à la fo­rêt », dit-elle.

De plus, Syl­vie Ber­nier pra­tique ré­gu­liè­re­ment le yo­ga, à rai­son de deux fois par se­maine. Grande ama­trice de plein air, elle adapte aus­si ses ac­ti­vi­tés phy­siques se­lon les sai­sons.

« L’été, c’est le vé­lo, la na­ta­tion et le jar­di­nage, que je consi­dère comme une ac­ti­vi­té. En hi­ver, mon sport de pré­di­lec­tion, c’est le ski de fond. Et à lon­gueur d’an­née, je pra­tique la marche en fo­rêt ou en mon­tagne », énu­mère celle qui a été la pre­mière Ca­na­dienne à être élue au Temple de la re­nom­mée des sports aqua­tiques au ni­veau in­ter­na­tio­nal.

OB­JEC­TIF: PLAI­SIR

Au­jourd’hui âgée de 54 ans, l’an­cienne ath­lète olym­pique af­firme ne plus uti­li­ser les mots « ob­jec­tif, per­for­mance et com­pé­ti­tion ».

« Pour moi, ça n’existe plus. Je pour­rais dire que mon ob­jec­tif au­jourd’hui, c’est le plai­sir, le plai­sir de bou­ger en fa­mille, de faire dé­cou­vrir mes pas­sions aux gens que j’aime », in­dique la mère de fa­mille ori­gi­naire de Sainte-Foy.

Comme tout le monde, Syl­vie Ber­nier ad­met avoir ses jour­nées moins pro­pices à l’en­traî­ne­ment. Pour se mo­ti­ver à en­fi­ler ses es­pa­drilles, elle dit se concen­trer sur les bien­faits que lui pro­cure l’ac­ti­vi­té, une fois celle-ci ter­mi­née.

« Il faut se dire que 90 % du tra­vail, c’est de se dé­ci­der à y al­ler. C’est la por­tion qui de­mande le plus gros ef­fort. Mais, après, c’est ter­mi­né et c’est juste du bon­heur ! » lance celle qui est très im­pli­quée à faire la pro­mo­tion d’un mode de vie phy­si­que­ment ac­tif au Qué­bec.

Simples, na­tu­rels et « près de la terre » sont ses trois cri­tères en ali­men­ta­tion. « Je me tiens le plus loin pos­sible des pro­duits trans­for­més. Mon ali­men­ta­tion est très simple et je mise beau­coup sur la diète mé­di­ter­ra­néenne, soit avec des huiles d’olive, des pois­sons, des lé­gumes et des lé­gu­mi­neuses », in­dique-t-elle, pré­ci­sant qu’elle pri­vi­lé­gie aus­si des re­cettes « simples et ra­pides ».

« En hi­ver, mon sport de pré­di­lec­tion, c’est le ski de fond. Et à lon­gueur d’an­née, je pra­tique la marche en fo­rêt ou en mon­tagne. »

– Syl­vie Ber­nier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.