L’ENRAGÉ A ÉTÉ FIL­MÉ

L’épi­sode de rage au vo­lant a été fil­mé par plu­sieurs ca­mé­ras de sur­veillance hier près de l’au­to­route 40 est

Le Journal de Montreal - - LA UNE - AN­TOINE LA­CROIX ET MAXIME DELAND Le Jour­nal de Mon­tréal et Agence QMI Le Jour­nal

Ce po­li­cier exa­mine la fe­nêtre fra­cas­sée par un pro­jec­tile d’arme à feu ti­ré lors d’un épi­sode de rage au vo­lant.

Un enragé au vo­lant qui a at­teint par balle un jeune li­vreur hier après-mi­di à Mon­tréal a été fil­mé en com­met­tant son crime par les nom­breuses ca­mé­ras de com­merces lon­geant la voie de des­serte de l’au­to­route mé­tro­po­li­taine.

a pu consul­ter une vi­déo d’une ca­mé­ra de sur­veillance qui montre les mo­ments qui ont pré­cé­dé l’at­taque.

Les images ont été cap­tées à moins d’une cen­taine de mètres d’où la ca­mion­nette de li­vrai­son im­pli­quée s’est im­mo­bi­li­sée, lais­sant des éclats de la vitre du conduc­teur et du sang au sol.

Sur cet ex­trait d’une di­zaine de se­condes, on aper­çoit une voi­ture blanche qui semble for­cer le conduc­teur de la four­gon­nette à ra­len­tir, sur la voie de ser­vice de l’au­to­route 40 est, non loin de l’in­ter­sec­tion du bou­le­vard Lan­ge­lier.

Les deux vé­hi­cules sortent en­suite du champ de la ca­mé­ra, ce qui ne per­met pas de voir le dé­rou­le­ment de l’agres­sion qui s’est pro­duite quelques se­condes plus tard. La po­lice n’a pas confir­mé qu’il s’agis­sait du vé­hi­cule sus­pect.

« L’au­to­mo­bi­liste dans la voi­ture blanche est con­si­dé­ré comme un té­moin im­por­tant, qu’on ai­me­rait ren­con­trer », a pré­ci­sé Caroline Chè­vre­fils, porte-pa­role du Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM).

Elle ne pou­vait confir­mer son im­pli­ca­tion exacte dans l’in­ci­dent de rage au vo­lant ex­trême.

Hier, les en­quê­teurs s’ef­for­çaient de ren­con­trer le plus de com­mer­çants pos­sible avant la fer­me­ture des ma­ga­sins, no­tam­ment pour ré­col­ter leurs vi­déos des ca­mé­ras de sur­veillance pour mieux com­prendre la sé­quence des évé­ne­ments. De nom­breux im­meubles en avaient sur leur fa­çade.

Le mi­nis­tère des Trans­ports pos­sède éga­le­ment une ca­mé­ra qui poin­tait di­rec­te­ment sur la scène de crime.

DES BLES­SURES

Les mo­tifs pré­cis de l’at­taque par balle ne sont pas connus, mais la po­lice es­time qu’il s’agit « d’un conflit qui a dé­gé­né­ré entre deux conduc­teurs », a in­di­qué l’agente Chè­vre­fils. On ne sait pas ce qui au­rait com­men­cé l’al­ter­ca­tion.

Le sus­pect se­rait al­lé se pla­cer de fa­çon pa­ral­lèle avec la four­gon­nette de la vic­time, avant d’ou­vrir le feu dans sa di­rec­tion.

La vic­time âgée de 23 ans a été at­teinte d’au moins un pro­jec­tile au haut du corps. Se­lon les au­to­ri­tés, l’homme a été trans­por­té à l’hô­pi­tal pour trai­ter des bles­sures qui ne met­traient pas sa vie en dan­ger.

L’en­tre­prise dont le ca­mion a été im­pli­qué dans cet évé­ne­ment, Mon­sieur Livre-Tout, n’a pas été en me­sure de com­men­ter la si­tua­tion, s’in­quié­tant sur­tout de l’état de san­té de son li­vreur.

LE SUS­PECT S’EN­FUIT

Quant au sus­pect, il a pour­sui­vi son che­min après avoir ti­ré sur sa vic­time et n’avait tou­jours pas été re­trou­vé en fin de soi­rée. La po­lice n’avait pas de dé­tails sur un sus­pect po­ten­tiel hier.

Un im­por­tant pé­ri­mètre de sé­cu­ri­té a été éta­bli afin de pro­té­ger la scène de crime, for­çant du même coup la fer­me­ture com­plète d’un tron­çon de la voie de des­serte de l’au­to­route 40 en di­rec­tion est.

Cette fer­me­ture a évi­dem­ment pro­vo­qué un im­por­tant bou­chon de cir­cu­la­tion dans le sec­teur, af­fec­tant l’heure de pointe du re­tour.

Des en­quê­teurs et des tech­ni­ciens en iden­ti­té ju­di­ciaire ont pas­sé la scène au peigne fin.

PHO­TOS AN­TOINE LA­CROIX, AGENCE QMI, MAXIME DELAND ET COURTOISIE

1. Un tech­ni­cien en iden­ti­té ju­di­ciaire ob­serve la ca­mion­nette blanche, dont la vitre du conduc­teur a été fra­cas­sée par au moins un pro­jec­tile. Les éclats de verre sont vi­sibles au sol. 2. Les ins­tants qui ont pré­cé­dé l’agres­sion sur la voie de des­serte de l’au­to­route mé­tro­po­li­taine ont été fil­més par plu­sieurs ca­mé­ra de sur­veillance, dont celle-ci. 3. Un en­quê­teur exa­mine les éclats de verres et des gou­te­lettes de sang au sol.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.