Fi­ni les sacs de plas­tique en Chine

Le géant asia­tique dé­voile un plan am­bi­tieux pour s’at­ta­quer à plu­sieurs pro­duits pol­luants à usage unique

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

PÉ­KIN | (AFP) Plus de sacs en plas­tique ni de pailles ni de go­be­lets je­tables : la Chine, pre­mier pol­lueur mon­dial, va ban­nir dès cette an­née plu­sieurs pro­duits à usage unique dans les grandes villes afin de ré­duire les dé­chets et la pol­lu­tion.

Qua­rante an­nées d’un dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ef­fré­né ont créé des ha­bi­tudes de gâ­chis dans le pays aux 1,4 mil­liard d’ha­bi­tants.

Le géant asia­tique a pro­duit en 2017 pas moins de 210 mil­lions de tonnes de dé­chets, se­lon la Banque mon­diale, qui aver­tit que le to­tal pour­rait at­teindre les 500 mil­lions de tonnes en 2030.

Un plan sur cinq ans pour ré­duire la consom­ma­tion de plas­tique vient d’être an­non­cé.

Outre les sacs je­tables et les pailles ali­men­taires, le po­ly­sty­rène et la vais­selle je­table de­vront dis­pa­raître dès cette an­née.

Cette der­nière est, avec les boîtes de dé­jeu­ner je­tables, mas­si­ve­ment uti­li­sée dans le pays alors que les ser­vices de li­vrai­son de re­pas à do­mi­cile ont connu un dé­ve­lop­pe­ment ful­gu­rant.

Dans les hô­tels, il fau­dra tour­ner la page sur l’ha­bi­tude de re­mettre gra­cieu­se­ment des peignes ou des brosses à dents ou d’autres ob­jets en plas­tique, après la fin 2022.

Ob­jec­tif : ré­duire de 30 % sur cinq ans l’uti­li­sa­tion de plas­tique.

Si le plan pa­raît am­bi­tieux, sa mise en place reste à dé­mon­trer, pré­vient l’éco­lo­giste Ma Jun, à la tête de l’Ins­ti­tut des af­faires pu­bliques et en­vi­ron­ne­men­tales

OCÉANS POU­BELLES

(IPE), fi­nan­cé par des dons pri­vés.

Et de rap­pe­ler que dès 2008, le pays a pris des me­sures pour in­ter­dire la gra­tui­té des sacs en plas­tique. Au­jourd’hui, la ré­gle­men­ta­tion est en­core loin d’être ap­pli­quée à la lettre.

La Chine as­sure pro­mou­voir des so­lu­tions de re­change telles que les sacs en tis­su, les sacs en pa­pier et les sacs de courses dé­gra­dables.

Les ar­ticles à usage unique re­pré­sentent en­vi­ron 70 % des dé­chets de plas­tique qui pol­luent le mi­lieu marin.

L’été der­nier, un rap­port de l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS) lan­çait l’alerte quant aux dan­gers à long terme sur l’en­vi­ron­ne­ment et la san­té hu­maine. « Au­jourd’hui, ils [les pou­voirs pu­blics] doivent tra­vailler avec les pla­te­formes de com­merce en ligne pour mettre en oeuvre la ré­gle­men­ta­tion », as­sure M. Ma. Le do­cu­ment ap­pelle d’ailleurs très les en­tre­prises du sec­teur à ré­duire les dé­chets et les plastiques je­tables. Aux termes de la nou­velle di­rec­tive, des ré­gions très peu­plées comme les villes de Pé­kin et Shan­ghai et la pro­vince du Jiang­su in­ter­di­ront l’usage des em­bal­lages non bio­dé­gra­dables à par­tir de la fin 2022.

Shan­ghai, en pointe sur les ques­tions d’en­vi­ron­ne­ment, a lan­cé l’an der­nier le pro­gramme de tri et de re­cy­clage des dé­chets le plus am­bi­tieux ja­mais mis en oeuvre en Chine. Il doit pro­gres­si­ve­ment être dé­ployé dans toutes les villes du pays d’ici 2025, à com­men­cer par Pé­kin dès mai de cette an­née.

PHO­TO D’AR­CHIVES, AFP

Une tra­vailleuse ré­cu­père les bou­teilles de plas­tique dans un centre de tri de Pé­kin sur cette pho­to d’ar­chives de mai 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.