Ha­ro sur une cer­taine femme trom­pée

Le Journal de Montreal - - JM MERCREDI -

La lettre d’une femme pu­bliée ce ma­tin m’a presque fait vo­mir. Cette per­sonne, fâ­chée contre les maî­tresses qui s’ap­pro­prient l’homme d’une autre, em­prun­tait les termes sui­vants pour stig­ma­ti­ser leur mé­fait et vous blâ­mer vous, Louise, de ne pas les condam­ner : « …vous ne leur dites pas qu’elles ont eu tort de vo­ler le BIEN d’une autre ».

Un BIEN ? C’est ain­si qu’elle consi­dère son ma­ri ? Il peut bien avoir en­vie de se sen­tir meilleur dans les bras d’une autre femme du­rant un cer­tain temps. Elle est en­core chan­ceuse que son BIEN lui soit re­ve­nu. À te­nir ain­si l’autre pour ac­quis comme le fait cette femme qui s’ima­gine que son ma­ri lui ap­par­tient, eh bien il y a lieu de croire qu’il re­par­ti­ra peu­têtre un jour, et cette fois, pour de bon. Ano­nyme

Je ne vais rien ajou­ter à ce qui me semble un cri du coeur et qui vient com­plé­ter le pro­pos de la correspond­ante pré­cé­dente.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.