Quatre cas in­fir­més au Qué­bec

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - – Avec Hu­go Du­chaine et Émi­lie Ber­ge­ron

AGENCE QMI | Quatre des cinq per­sonnes pla­cées en ob­ser­va­tion au Qué­bec ne sont fi­na­le­ment pas tou­chées par le nou­veau vi­rus chi­nois.

« Un cas de­meure en in­ves­ti­ga­tion. Ce­la ne veut pas dire que cette per­sonne est at­teinte du co­ro­na­vi­rus nCov19. Ce­la veut dire que les tests se pour­suivent », a pré­ci­sé au Jour­nal le mi­nis­tère de la San­té par cour­riel hier soir.

De son cô­té, le pre­mier mi­nistre Justin Tru­deau n’a pas ex­clu la pos­si­bi­li­té que le Ca­na­da mette en place des me­sures ad­di­tion­nelles pour pré­ve­nir la pro­pa­ga­tion du co­ro­na­vi­rus.

« On est en train de re­gar­der at­ten­ti­ve­ment tout ce qu’on peut faire pour gar­der les Ca­na­diens en sé­cu­ri­té et em­pê­cher que ça se ré­pande en­core plus », a-t-il dit hier en marge d’une réunion du cau­cus li­bé­ral.

Un peu plus tôt, la mi­nistre fé­dé­rale de la San­té, Pat­ty Ha­j­du, avait as­su­ré que le risque que le vi­rus ar­rive au Ca­na­da est faible, même si « cinq ou six » per­sonnes sont pla­cées en ob­ser­va­tion au pays parce qu’elles pour­raient être at­teintes.

« Le fait qu’il n’y ait que cer­tains cas sou­mis à des vé­ri­fi­ca­tions est un bon signe. Ça montre que notre sys­tème fonc­tionne », a-t-elle dit en in­sis­tant sur le fait qu’au­cun des cas n’était confir­mé.

ME­SURES DE PRÉ­CAU­TION

Des me­sures de pré­cau­tion ont dé­jà été prises dans plu­sieurs aé­ro­ports ca­na­diens où des vols en pro­ve­nance de la Chine tran­sitent, no­tam­ment à Mon­tréal, Toronto et Van­cou­ver.

Si d’autres me­sures pour­raient être prises éven­tuel­le­ment, la mi­nistre Ha­j­du en a sur­tout ap­pe­lé au calme.

« Je pense qu’il est im­por­tant de ne pas être alar­mistes, mais plu­tôt de se mon­trer pru­dents. Et c’est exac­te­ment ce que le Ca­na­da fait », a-t-elle dit.

« Ces me­sures ne per­mettent pas à elles seules d’as­su­rer que le nou­veau vi­rus ne se­ra pas im­por­té au pays, mais c’est notre stra­té­gie d’in­ter­ven­tion », a ajou­té de son cô­té la Dre The­re­sa Tam, ad­mi­nis­tra­trice en chef de la san­té pu­blique du Ca­na­da.

Les ana­lyses pour la confir­ma­tion fi­nale de la pré­sence du vi­rus peuvent seule­ment être ef­fec­tuées à Win­ni­peg, au Ma­ni­to­ba. Une fois l'échan­tillon ar­ri­vé, il ne faut que quelques heures avant d'ob­te­nir un ré­sul­tat fi­nal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.