L’hor­loge de l’apo­ca­lypse avan­cée de 20 se­condes

Le Journal de Montreal - - MONDE -

WA­SHING­TON | (AFP) L’hor­loge de l’apo­ca­lypse, ima­gi­née en 1947 pour sym­bo­li­ser l’im­mi­nence d’un ca­ta­clysme pla­né­taire, a été avan­cée à mi­nuit moins 100 se­condes par le groupe de scien­ti­fiques la gé­rant, sou­li­gnant les dan­gers pré­sen­tés par le chan­ge­ment cli­ma­tique et la pro­li­fé­ra­tion nu­cléaire.

« Nous ex­pri­mons dé­sor­mais en se­condes le temps sé­pa­rant le monde de la ca­tas­trophe, non plus en heures ou en mi­nutes », a dé­cla­ré Ra­chel Bron­son, pré­si­dente et di­rec­trice gé­né­rale du Bul­le­tin of Ato­mic Scien­tists, lors d’une confé­rence de presse à Wa­shing­ton.

À l’ori­gine, après la Se­conde Guerre mon­diale, l’hor­loge in­di­quait mi­nuit moins 7. En 1991, à la fin de la Guerre froide, elle avait re­cu­lé jus­qu’à 17 mi­nutes avant mi­nuit. En 1953, ain­si qu’en 2018 et 2019, elle af­fi­chait mi­nuit moins 2.

Un groupe d’ex­perts, dont 13 lau­réats du prix No­bel, fixe chaque an­née la nou­velle heure.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.