La ré­vé­la­tion des Pen­guins

Les prouesses de Tris­tan Jar­ry leur per­mettent de flir­ter avec le som­met de la Di­vi­sion mé­tro­po­li­taine

Le Journal de Montreal - - SPORTS - JO­NA­THAN BER­NIER

SAINT LOUIS | Sai­son après sai­son, les Pen­guins de Pitts­burgh sont dé­ci­més par les bles­sures su­bies par d’im­por­tants joueurs. Chaque fois, il s’en trouve pour dire qu’ils ne pas­se­ront pas au tra­vers. Pour­tant, ils se font un ma­lin plai­sir de prou­ver le contraire.

La si­tua­tion n’est pas dif­fé­rente cette sai­son. Mal­gré l’ab­sence de pierres an­gu­laires telles que Sid­ney Cros­by (28 matchs), Kris­to­pher Le­tang (8 matchs) et Ev­ge­ni Mal­kin (13 matchs), les Pen­guins ont quit­té pour la pause du week-end des étoiles au deuxième rang de la di­vi­sion Mé­tro­po­li­taine, à seule­ment quatre points des Ca­pi­tals de Wa­shing­ton. À moins d’une ca­tas­trophe, ils par­ti­ci­pe­ront aux sé­ries éli­mi­na­toires pour une 14e cam­pagne consé­cu­tive. En l’ab­sence de Cros­by, Mal­kin, fi­dèle à son habitude, Jake Guent­zel (main­te­nant sur la touche jus­qu’à la fin de la sai­son) et

Bryan Rust ont pris le re­lais. Tou­te­fois, Tris­tan Jar­ry est réel­le­ment ce­lui qui a per­mis aux re­pré­sen­tants de la Penn­syl­va­nie de gar­der le cap.

« Ses per­for­mances nous ont don­né une grosse poussée dans le dos, a re­con­nu Le­tang, pré­sent à cette clas­sique an­nuelle pour la sixième fois. Le fait qu’il soit ici dé­montre à quel point il a été do­mi­nant. »

AS­CEN­SION RA­PIDE

Con­fi­né à la Ligue amé­ri­caine l’hi­ver der­nier, après avoir oc­cu­pé le poste d’ad­joint à Matt Mur­ray à l’âge de 22 ans, le Bri­tan­no-Co­lom­bien est re­ve­nu en force. Son taux d’ef­fi­ca­ci­té de ,929 le place de­vant tous ses confrères du cir­cuit Bett­man.

« J’avais confiance de re­ve­nir dans la LNH. Se­lon les Pen­guins, c’était mieux, pour moi, de re­tour­ner dans la Ligue amé­ri­caine afin de me dé­ve­lop­per. C’était le bon choix. J’ai gran­di en tant que joueur », a ex­pli­qué le prin­ci­pal in­té­res­sé lors de la jour­née des mé­dias. « J’ai connu une ex­cel­lente sai­son à Wilkes-Barre. J’ai joué un grand nombre de matchs (47). Ça m’a beau­coup ai­dé et ça m’a per­mis de m’amé­lio­rer ra­pi­de­ment », a-t-il pour­sui­vi.

As­sez même pour pra­ti­que­ment ra­vir le poste de gar­dien ti­tu­laire à Mur­ray qui, lui-même, l’avait ra­vi à Marc-An­dré Fleu­ry, il y a quelques an­nées. Tou­te­fois, pas ques­tion de par­ler de com­pé­ti­tion.

« Matt et moi sommes de bons amis. On est en­semble de­puis ma pre­mière sai­son à Wilkes-Barre. C’est fa­cile de bien s’en­tendre avec lui. »

De­puis le 22 no­vembre, Jar­ry a vu de l’ac­tion dans 19 des 27 matchs des Pen­guins, ce qui fait en sorte que le nombre d’ap­pa­ri­tions des deux co­équi­piers de­vant le fi­let est équi­valent. Vingt-sept pour Mur­ray et 25 pour Jar­ry. Deux fois, ce der­nier est ve­nu en re­lève à l’On­ta­rien.

« On est bien ser­vi avec nos deux gar­diens, a in­di­qué Le­tang. On a 17 sé­ries de deux matchs en deux soirs cette sai­son. Alors, pou­voir mi­ser sur des gar­diens qui sont ca­pables d’être à ce ni­veau, ça donne un bon coup de main. »

UNE TEN­DANCE RÉ­PAN­DUE

Di­vi­ser la tâche entre deux hommes mas­qués gagne len­te­ment en po­pu­la­ri­té au­près des en­traî­neurs de la LNH. Bar­ry Trotz, chez les Is­lan­ders, et Bruce Cas­si­dy, avec les Bruins, ont lan­cé cette mode l’an der­nier.

Cette an­née, en plus des Pen­guins, les Coyotes, les Bruins, les Black­hawks, les Red Wings, les Oi­lers, le Wild, les Ran­gers et les Sé­na­teurs par­tagent le tra­vail de leurs gar­diens de fa­çon presque équi­table. D’ailleurs, les deux gar­diens qui se sont af­fron­tés lors de la der­nière fi­nale de la Coupe Stan­ley (Tuuk­ka Rask avec 46 et Jor­dan Bin­ning­ton avec 48, in­cluant ses 16 ap­pa­ri­tions dans la Ligue amé­ri­caine) avaient dis­pu­té moins de 50 matchs en sai­son ré­gu­lière.

Une stra­té­gie qui a du sens. Mais, pour l’adop­ter, il faut un se­cond digne de confiance.

PHO­TO AFP

Le gar­dien étoile de la di­vi­sion Mé­tro­po­li­taine Tris­tan Jar­ry a été pas­sa­ble­ment oc­cu­pé hier. Il a dû re­pous­ser une at­taque de Vic­tor Hed­man de la di­vi­sion At­lan­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.