Trip à trois pour ob­te­nir un rôle au grand écran

Wein­stein au­rait dit que d’autres cé­lé­bri­tés étaient aus­si pas­sées par là

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

NEW YORK | (AFP) Au pro­cès d’Har­vey Wein­stein à New York, une an­cienne ac­trice a ra­con­té hier que le pro­duc­teur dé­chu lui avait de­man­dé d’avoir une re­la­tion sexuelle avec lui et une as­sis­tante, pas­sage obli­gé, au­rait-il as­su­ré, pour réus­sir dans le ci­né­ma.

Quelques jours au­pa­ra­vant, Dawn Dun­ning avait été agres­sée sexuel­le­ment par le tout-puis­sant pa­tron de la so­cié­té Mi­ra­max dans une suite d’hô­tel, a-t-elle af­fir­mé au sixième jour du pro­cès au tri­bu­nal de Man­hat­tan.

TÉ­MOINS

Dawn Dun­ning, au­jourd’hui âgée de 40 ans, est l’une des trois femmes ci­tées comme té­moins sup­plé­men­taires par l’ac­cu­sa­tion, qui en­tend dé­mon­trer qu’Har­vey Wein­stein est bien un pré­da­teur sexuel.

Les faits dé­non­cés par ces trois vic­times pré­su­mées ne font pas l’ob­jet d’ac­cu­sa­tions lors de ce pro­cès, cen­sé du­rer jus­qu’au 6 mars.

As­pi­rante ac­trice, Dawn Dun­ning était ser­veuse lors­qu’elle a ren­con­tré Har­vey

Wein­stein dans un bar de Man­hat­tan où elle tra­vaillait, en 2004.

Le pro­duc­teur lui a fait mi­roi­ter des pro­jets de rôles, jus­qu’à une ren­contre dans une suite d’hô­tel, en 2005. Lors­qu’il l’a in­vi­tée à s’as­seoir sur un lit, dans une chambre, elle dit ne pas s’être mé­fiée, « car il y avait du monde à cô­té ».

EN UN ÉCLAIR

En un éclair, se­lon elle, le ma­gnat d’Hol­ly­wood lui a pas­sé la main sous la jupe et a es­sayé de la pé­né­trer. « Il n’y a eu au­cun signe avant-cou­reur », a-t-elle dé­cla­ré au tri­bu­nal.

Après un temps de ré­ac­tion, elle se lève. Har­vey Wein­stein s’in­ter­rompt, s’ex­cuse, et pro­met que ce­la n’ar­ri­ve­ra plus ja­mais.

Elle ne dit rien à per­sonne. « J’avais honte, a-t-elle dit. Je ne vou­lais pas être une vic­time ».

En­vi­ron deux se­maines plus tard, Har­vey Wein­stein, qui lui parle d’un nou­veau rôle, pro­pose de la ren­con­trer dans le hall d’un autre hô­tel. Mais gui­dée par une as­sis­tante, elle se re­trouve dans une des suites de l’éta­blis­se­ment.

Le pro­duc­teur, en pei­gnoir, lui ex­plique alors que pour avoir le rôle, elle doit avoir une re­la­tion sexuelle avec lui et son as­sis­tante. Elle éclate de rire.

« Il s’est mis vrai­ment en co­lère » et a crié « tu n’y ar­ri­ve­ras ja­mais » dans ce mi­lieu, af­fir­mant que des ac­trices cé­lèbres comme Char­lize The­ron ou Sal­ma Hayek étaient pas­sées par là, a-t-elle ra­con­té hier.

Elle quitte les lieux, ter­ro­ri­sée. « J’ai ar­rê­té la car­rière d’ac­trice après ça », a-t-elle dé­cla­ré.

EM­ME­NÉE DE FORCE

Après Dawn Dun­ning, une autre femme est ve­nue té­moi­gner d’un in­ci­dent met­tant en scène Har­vey Wein­stein, en 2005.

Ser­veuse, à l’époque, dans un des éta­blis­se­ments du groupe Ci­pria­ni à New York, Ta­rale Wulff a dé­crit com­ment, se­lon elle, cet homme l’a em­me­née par le bras dans une salle sombre du bâ­ti­ment avant de se mas­tur­ber de­vant elle. Elle se se­rait alors en­fuie.

PHOTO AFP

De­vant le tri­bu­nal de Man­hat­tan, hier, l’ex-ser­veuse Ta­rale Wulff a dé­crit com­ment Har­vey Wein­stein s’est mas­tur­bé de­vant elle.

HAR­VEY WEIN­STEIN Ac­cu­sé

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.