« Anéan­tie », sa femme s’ex­prime pour la pre­mière fois de­puis la tra­gé­die

Le Journal de Montreal - - SPORTS -

LOS AN­GELES | (AFP) La veuve de Kobe Bryant s’est dite hier « com­plè­te­ment anéan­tie » par la mort de son époux, trois jours après l’ac­ci­dent d’hé­li­co­ptère fa­tal à la lé­gende des La­kers, dont les joueurs en deuil ont re­pris le che­min de l’en­traî­ne­ment, en hom­mage à ce com­pé­ti­teur achar­né..

«Mes filles et moi (...) sommes com­plè­te­ment anéan­ties par la perte sou­daine de mon ma­ri, Kobe – le for­mi­dable père de nos en­fants; et de ma belle et douce Gian­na – une fille ai­mante, gé­né­reuse et mer­veilleuse, la for­mi­dable soeur de Na­ta­lia, Bian­ka et Ca­pri », a écrit Va­nes­sa Bryant sur Ins­ta­gram.

« Nous sommes aus­si anéan­ties pour les fa­milles qui ont per­du leurs proches di­manche, et nous par­ta­geons leur peine », ajoute la veuve de Kobe. Elle a dit avoir ou­vert une col­lecte de fonds pour les ai­der fi­nan­ciè­re­ment, via la fon­da­tion qu’elle avait créée avec son époux.

« Il n’y a pas de mots pour dé­crire notre dou­leur en ce mo­ment », ajoute Va­nes­sa Bryant, qui ne s’était pas ex­pri­mée jusque-là. Elle re­mer­cie « les mil­lions de gens qui nous ont ma­ni­fes­té leur sou­tien et leur amour à tra­vers cette épreuve » dans un mes­sage ac­com­pa­gné d’une photo des six membres de la fa­mille, ra­dieux.

« C’est im­pos­sible d’ima­gi­ner la vie sans eux. Mais nous nous le­vons chaque jour et nous es­sayons d’al­ler de l’avant parce que Kobe et notre bé­bé, Gigi, nous montrent le che­min », écrit-elle.

LEB­RON SI­LEN­CIEUX

C’est aus­si en hom­mage à Kobe Bryant et à la com­ba­ti­vi­té qu’il in­car­nait que l’équipe des La­kers a re­pris le che­min de l’en­traî­ne­ment.

« Nous vou­lons dé­fendre ce que Kobe re­pré­sen­tait. Nous avons tou­jours vou­lu le rendre fier, et nous n’avons pas l’in­ten­tion de chan­ger », a af­fir­mé l’en­traî­neur des La­kers, Frank Vo­gel, à des jour­na­listes.

Des joueurs stars comme LeB­ron James et An­tho­ny Da­vis étaient sur le court, mais sont res­tés à l’écart des mé­dias.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.