Que faire si vos plans de voyage en Asie sont bou­le­ver­sés par le vi­rus chi­nois

Vous al­lez en Chine ou ailleurs en Asie et le co­ro­na­vi­rus bou­le­verse vos plans de voyage ? Comment ré­agir ?

Le Journal de Montreal - - ARGENT - Sté­phane Des­jar­dins

Si votre des­ti­na­tion, c’est la Chine, et que vous par­tez bien­tôt, les ex­perts dé­con­seillent que vous pre­niez l’avion. Vaut mieux at­tendre que l’épi­dé­mie soit pas­sée, ce qui pour­rait vous for­cer à re­por­ter votre voyage de quelques mois.

Con­crè­te­ment, mer­cre­di dernier, Ot­ta­wa a clas­sé toute la Chine (pas juste la pro­vince du Hu­bei, foyer de l’épi­dé­mie) dans les des­ti­na­tions à évi­ter.

Nor­ma­le­ment, un tel clas­se­ment fait en sorte que si vous avez ache­té votre billet ET votre as­su­rance voyage avant que l’em­pire du Mi­lieu ne se re­trouve sur cette liste, l’an­nu­la­tion se­ra cou­verte par l’as­su­reur.

VOTRE DES­TI­NA­TION FI­NALE EST AILLEURS EN ASIE ?

Pour le mo­ment, au­cun autre pays asia­tique n’est frap­pé par un aver­tis­se­ment d’Ot­ta­wa lié au co­ro­na­vi­rus.

Mais ce­la pour­rait chan­ger : sur­veillez chaque jour la liste du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral (voyage. gc.ca/voya­ger/aver­tis­se­ments).

CHAN­GER DE DES­TI­NA­TION

Dé­jà, plu­sieurs trans­por­teurs et agents de voyage pro­posent à leurs clients soit d’an­nu­ler (moyen­nant rem­bour­se­ment), soit de chan­ger de des­ti­na­tion, pour le même prix ou avec un sup­plé­ment, se­lon la dis­po­ni­bi­li­té des sièges.

C’est le cas chez Air Ca­na­da, qui a an­nu­lé, il y a quelques jours, tous ses vols vers la Chine jus­qu’à la fin fé­vrier.

QUE FAIRE SI ON RE­FUSE DE VOUS REM­BOUR­SER ?

Si vous avez ache­té votre voyage au­près d’un agent ayant un per­mis qué­bé­cois, vous pou­vez bé­né­fi­cier de la pro­tec­tion du Fonds d’in­dem­ni­sa­tion des clients des agents de voyage (FICAV).

Avant tout, té­lé­pho­nez à l’Of­fice de la pro­tec­tion du consom­ma­teur (OPC) pour vous ren­sei­gner (1-888-672-2556, opc.gouv.qc.ca).

Si vous avez ache­té votre billet par in­ter­net, la loi pré­voit que vous pou­vez de­man­der une ré­tro­fac­tu­ra­tion à l’émet­teur de la carte de cré­dit. Mais il pour­rait vous in­ci­ter au préa­lable à né­go­cier avec le trans­por­teur.

Et si l’avis du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral vise un pays où vous vous trou­vez dé­jà ?

Si le trans­por­teur ne peut vous ra­pa­trier et que vous de­vez ache­ter un nou­veau billet d’avion de re­tour, c’est cou­vert par le FICAV.

Si vous avez ache­té votre billet ori­gi­nal en ligne, la ré­tro­fac­tu­ra­tion ne cou­vri­ra que le prix de ce­lui-ci (la dif­fé­rence avec le nou­veau billet pour­rait être sa­lée : on a vu cette si­tua­tion avec la faillite de Wow Air). L’as­su­rance prend ici tout son sens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.