À la ca­chette

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MI­CHEL BEAU­DRY mi­chel.beau­[email protected]­be­cor­me­dia.com

Je me de­mande si tous les en­fants du monde n’ont pas joué à la ca­chette au moins une fois dans leur vie, mais il faut in­ter­dire ce jeu qui pré­dis­pose trop de gens à l’ap­pli­quer ma­li­cieu­se­ment en­suite dans leur vie d’adulte.

Vous avez vu com­ment Jean Cha­rest a joué à la ca­chette avec l’UPAC? L’an­cien pre­mier mi­nistre de­vait être le genre in­trou­vable quand il était pe­tit. Tel­le­ment bien plan­qué, il a vou­lu sor­tir de son lieu sûr pour don­ner une chance aux autres, mais on lui a tout de suite conseillé d’y re­tour­ner. Pas sur le coup, mais il a fi­ni par com­prendre.

Que dire de Phi­lippe Couillard et Jean-Fran­çois Li­sée qui se sont ef­fa­cés du pay­sage et qu’on n’a plus re­vus ? Des cham­pions.

Si­non, il y a le genre De­nis Coderre qui s’est bien éclip­sé, mais qui, de temps en temps, se sort le bout du nez pour voir si on ne l’a pas ou­blié. Le pro­blème avec lui, c’est que si ça conti­nue comme ça, il au­ra tel­le­ment ra­pe­tis­sé qu’on ne le re­con­naî­tra plus. À moins qu’il sorte de sa ca­chette avec une Fer­ra­ri élec­trique.

Jus­tin, lui, de­vait tou­jours être dé­bus­qué le pre­mier quand il était pe­tit. Quelle mal­adresse ! Dans le dos­sier SNC-La­va­lin, l’ex-mi­nistre de la Jus­tice, Jo­dy Wil­son-Ray­bould, l’a « stoo­lé » de­vant tout le monde. Ça, c’est hu­mi­liant. Il n’a ja­mais ap­pris à bien se ca­cher. Même quand il va en va­cances chez Aga Khan, tout le monde le voit.

POT TROUVABLE

Pour­tant, Jus­tin a eu de bons pro­fes­seurs chez les vieux li­bé­raux. Vous avez vu dans l’af­faire du can­na­bis ? Tous les amis, an­ciens mi­nistres ou de la po­lice, se sont sub­ti­le­ment ca­chés pen­dant des an­nées dans des serres, des la­bo­ra­toires ou des en­tre­pôts, et, un beau jour, lorsque Jus­tin a lé­ga­li­sé le pot, sur­prise, tous les amis ca­chés sont sor­tis en même temps. Très po­pu­laire chez les li­bé­raux, la ca­chette en équipe. Une payante, celle-là, sur­tout quand on va aus­si loin que dans un pa­ra­dis fis­cal. Pauvre Jus­tin qui croit que ses dé­gui­se­ments sont suf­fi­sants.

ET AILLEURS

Vieux comme la Terre, le jeu de la ca­chette est in­ter­na­tio­nal. Pre­nez ce­lui (ou celle) qui a pe­sé sur le pi­ton pour que deux mis­siles abattent l’avion à Té­hé­ran. In­trou­vable, et je suis convain­cu qu’on ne le dé­lo­ge­ra ja­mais.

Il y a de grands mal­ha­biles comme le prince Har­ry et sa Me­ghan qui s’en vont dire à tout le monde où ils se­ront ca­chés. Ce se­rait mé­mère Éli­sa­beth qui en­ver­rait les pa­pa­raz­zis que je ne se­rais pas sur­pris.

Il y a aus­si la ver­sion Trump où tout le monde vous trouve, mais vous faites comme si vous étiez en­core ca­ché.

PE­TIT PA­QUET

En fin de se­maine, les deux matches du Ca­na­dien ha­bi­tuel­le­ment en soi­rée sont dis­pu­tés en ma­ti­née dans l’après-mi­di. Ça va ? Avez-vous peur du coronaviru­s ? Je sais pas, j’ai une

Hon­da. Un des­sin sur ton corps, c’t’à toué. Pu­ni­tion pour avoir cin­glé. Si vous met­tez le verbe

être au lieu du verbe avoir, c’est aus­si bon. Quant à son ave­nir po­li­tique, Guy Nan­tel est en train de ré­flé­chir. Pauvre lui ! Il ne sait pas qu’en po­li­tique, on ne ré­flé­chit pas. On fait le sot, point. An­non­cer une hausse du prix de la bière la veille du

Su­per Bowl, c’est chien, ça.

À DE­MAIN… DANS LES SPORTS, GENRE.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.