Que faire de Kotkaniemi ?

Le Journal de Montreal - - SPORTS - MARC DE­FOY marc.de­[email protected]­be­cor­me­dia.com

Ce n’est sû­re­ment pas de gaie­té de coeur que Claude Ju­lien a lais­sé Jes­pe­ri Kotkaniemi sur la touche, jeu­di soir à Buf­fa­lo. Mais il n’avait plus le choix. Le jeune homme est com­plè­te­ment per­du sur la glace. La Ligue na­tio­nale est trop forte pour lui en ce mo­ment. C’est bête de le dire, mais c’est la vé­ri­té crue.

Kotkaniemi est de­ve­nu une pa­tate chaude pour les di­ri­geants du Ca­na­dien. À moins que le jeune homme ne se mette sou­dai­ne­ment en marche, Marc Ber­ge­vin de­vra sta­tuer sur son cas pro­chai­ne­ment.

La si­tua­tion ne pour­ra pas du­rer jus­qu’à la fin de la sai­son.

Kotkaniemi a gran­de­ment be­soin d’être gui­dé. Mais voi­là, la Ligue na­tio­nale n’est pas un cir­cuit de dé­ve­lop­pe­ment. Les en­traî­neurs ne peuvent te­nir les joueurs conti­nuel­le­ment par la main.

MAN­DATS DIF­FÉ­RENTS

Joël Bouchard a bien ré­su­mé la dif­fé­rence entre le man­dat d’un en­traî­neur de la Ligue na­tio­nale et ce­lui d’un en­traî­neur de la Ligue amé­ri­caine, avant le match qui op­po­sait le Ro­cket de La­val aux Se­na­tors de Bin­gham­ton, hier soir à la Place Bell.

L’en­traî­neur-chef du Ro­cket par­ti­ci­pait à un fo­rum de dis­cus­sion de­vant des ama­teurs, ce qui sui­vait l’an­nonce de la pré­sen­ta­tion du match des étoiles de la Ligue amé­ri­caine à La­val l’an pro­chain. Il est de mise de men­tion­ner, ici, que les conver­sa­tions ne por­taient pas sur Kotkaniemi.

De par sa po­si­tion, c’est un su­jet que Bouchard ne tient pas à abor­der non plus. Ce qui se passe chez le Ca­na­dien n’est pas de son res­sort.

« Claude Ju­lien a le man­dat de bien faire per­for­mer son équipe tous les jours », a-t-il dit.

« C’est la na­ture de la bu­si­ness dans la Ligue na­tio­nale. Moi aus­si, je veux ga­gner, ici, en bas (lire : dans la Ligue amé­ri­caine), mais la base de notre tra­vail consiste à dé­ve­lop­per des joueurs pour le grand club. »

PRIMEAU SO­LIDE ENTRE LES OREILLES

De­puis nombre d’an­nées, les com­pé­tences du Ca­na­dien sont re­mises en ques­tion en ma­tière de re­cru­te­ment et de dé­ve­lop­pe­ment. À la dé­fense de Bouchard et de son per­son­nel d’ad­joints, ils ont peu d’es­poirs de qua­li­té à se mettre sous la dent.

Lorsque j’ai de­man­dé à Bouchard le­quel de ses joueurs l’im­pres­sionne le plus cette sai­son, il a men­tion­né sans hé­si­ta­tion le nom de Cay­den Primeau.

« C’est un gars de ca­rac­tère. J’aime sa per­son­na­li­té aus­si », a-t-il ex­pli­qué.

« Il roule avec les coups, les bons comme les mau­vais. S’il connaît une mau­vaise sor­tie, il re­vient fort men­ta­le­ment, le len­de­main, à l’en­traî­ne­ment. »

Plu­sieurs au­raient ai­mé que Primeau reste à Mon­tréal après y avoir rem­por­té sa pre­mière vic­toire dans la LNH, plus tôt cette sai­son.

Mais com­bien de matchs au­rait-il dis­pu­tés ?

Plus im­por­tant en­core, il au­rait pro­ba­ble­ment été ris­qué de l’ex­po­ser au jeu de la LNH avec une équipe qui en ar­rache. Sa confiance au­rait pu en souf­frir.

NE PANIQUONS PAS

Kotkaniemi en est là. Le pauvre est à ra­mas­ser à la pe­tite cuillère.

Et, avec la dé­cep­tion viennent les cri­tiques. On en­tend de plus en plus que Tre­vor Tim­mins a com­mis une er­reur en le pré­fé­rant à Bra­dy Tka­chuk.

Per­son­nel­le­ment, la pe­tite peste des Sé­na­teurs d’Ot­ta­wa était mon choix. Le choix de Kotkaniemi me pa­rais­sait au­da­cieux.

Com­ment un jeune joueur qui ne mon­trait qu’une bonne deuxième moi­tié de sai­son dans la Ligue élite fin­lan­daise pou­vait-il faire un bond aus­si pro­di­gieux au re­pê­chage ?

Il était gé­né­ra­le­ment clas­sé 17e ou 18e, mais il est par­ti au troi­sième rang. Il fal­lait que les di­ri­geants du Ca­na­dien soient sûrs de leur coup.

Mais res­tons calmes et ne bran­dis­sons pas, pour le mo­ment, le spectre des nom­breux pre­miers choix du Ca­na­dien qui n’ont pas ré­pon­du aux es­poirs que l’on fon­dait en eux.

Le pe­tit gars n’a que 19 ans. Mais un sé­jour à La­val pa­raît tout in­di­qué à ce mo­ment-ci.

PHO­TO D’AR­CHIVES

Un sé­jour avec l’équipe-école du Ca­na­dien à La­val pa­raît tout in­di­qué à ce mo­ment-ci pour Jes­pe­ri Kotkaniemi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.