Vers des prix re­cords au Hard Rock Sta­dium

Le prix moyen d’un billet s’élève à plus de 9000 $

Le Journal de Montreal - - SPORTS -

AGENCE QMI | À l’ap­proche du Su­per Bowl LIV entre les Chiefs de Kan­sas Ci­ty et les 49ers de San Fran­cis­co, tout semble in­di­quer qu’il s’agi­ra d’une an­née re­cord en ce qui concerne le prix uni­taire des billets.

Se­lon des don­nées ré­vé­lées par le site de re­vente de billets StubHub.com, le prix moyen d’un billet était de 9257,89 dol­lars ca­na­diens, et ce, en dé­but de se­maine. Ce mon­tant re­pré­sente en­vi­ron 400 $ de moins que lors de l’édi­tion pré­cé­dente de la grand-messe du foot­ball amé­ri­cain, mais les ex­perts s’at­ten­daient à ce que cette moyenne ex­plose d’ici l’évé­ne­ment de de­main.

Hier, le billet le moins cher sur StubHub était de 7366 $ alors que le plus dis­pen­dieux était de 356 693 $.

« Ce qui a été pas­sion­nant dans les der­nières se­maines, c’est de voir com­ment les ache­teurs de billets de la Ca­li­for­nie et du Mis­sou­ri ont ré­agi au fait que leur équipe al­lait jouer au Su­per Bowl, a in­di­qué Ak­shay Khan­na, le di­rec­teur gé­né­ral des sports chez StubHub. De­puis que les 49ers ont ga­gné [en fi­nale de l’As­so­cia­tion na­tio­nale], les ventes en Ca­li­for­nie ont aug­men­té de plus de 200 %. »

Tout comme chez StubHub, les ges­tion­naires du site web Ti­cket­Ma­na­ger sont per­sua­dés que la pré­sence des 49ers et des Chiefs ex­plique que les billets se vendent un peu plus cher que lors des édi­tions pré­cé­dentes.

UNE CONJONC­TURE PAR­FAITE

« C’est l’une des an­nées où les billets pour le Su­per Bowl sont les plus chers de l’his­toire et ce n’est pas une sur­prise, car la conjonc­ture est par­faite pour le Su­per Bowl de Mia­mi, a ex­pli­qué le co­fon­da­teur de Ti­cket­Ma­na­ger, To­ny Knopp. Les 49ers et les Chiefs sont des équipes très po­pu­laires qui gé­nèrent beau­coup d’ar­gent des en­tre­prises et des com­man­di­taires. S’ils jouaient dans n’im­porte quel stade, ce se­rait cher et très en de­mande. »

Le fait que le pres­ti­gieux évé­ne­ment se dé­roule au Hard Rock Sta­dium re­pré­sente éga­le­ment un fac­teur, consi­dé­rant la taille de cette in­fra­struc­ture.

« Cette an­née, le Su­per Bowl re­vient à Mia­mi, qui est la pre­mière des­ti­na­tion tro­pi­cale de­puis plu­sieurs an­nées pour ce match, a ex­pli­qué Knopp.

Il s’agit éga­le­ment d’un stade re­la­ti­ve­ment pe­tit qui ne compte que 65 000 sièges. »

PAS JUSTE UN SIÈGE

Les prix exor­bi­tants pour l’évé­ne­ment de l’an­née chez nos voi­sins du sud peuvent éga­le­ment être ex­pli­qués par une stra­té­gie qu’ap­plique la NFL de­puis quelques an­nées.

« La NFL contrôle plus de 11 000 billets pour le match, a ré­vé­lé Knopp. Ce que le cir­cuit fait est brillant. Elle offre le billet dans un com­bo qui com­prend la chambre d’hô­tel et les fes­ti­vi­tés d’avant-par­tie, ce qui lui per­met de mettre le prix des billets aus­si haut qu’elle le dé­sire. »

Cette si­tua­tion ex­plique en grande par­tie pour­quoi un billet qui a une va­leur ini­tiale de 2600 $, par exemple, peut se vendre à plus de 5300 $.

« Les seuls par­ti­sans qui paient des billets à leur va­leur ini­tiale sont ceux qui sont as­sez chan­ceux pour avoir trou­vé un moyen d’ache­ter un billet à une équipe, alors que ces billets sont sou­vent ré­ser­vés aux com­man­di­taires, par­te­naires, em­ployés et dé­ten­teurs de billets de sai­son », a ajou­té le co­fon­da­teur de Ti­cket­Ma­na­ger.

* Tous les prix des billets ont été in­di­qués en dol­lars ca­na­diens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.