Une ex-es­corte vic­time d’un cri­mi­nel en li­ber­té

Dix ans d’at­tente pour être in­dem­ni­sée après une ten­ta­tive de meurtre

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS RA­CINE

Une an­cienne es­corte est ré­vol­tée par la longue ba­taille qu’elle livre de­puis 10 ans contre le gou­ver­ne­ment, qui a re­fu­sé deux fois de l’in­dem­ni­ser après qu’elle eut été vic­time d’un client dan­ge­reux qui a ten­té de la tuer.

Dominique Mar­tel n’a pas de mots pour ex­pri­mer de ce qu’elle pense d’Eus­ta­chio Gal­lese, le pré­su­mé meur­trier de Ma­ry­lène Lé­vesque, une tra­vailleuse du sexe tuée le 22 jan­vier dans un hô­tel de Qué­bec. Gal­lese était en li­ber­té après avoir as­sas­si­né sa conjointe il y a 15 ans.

« J’ai de la rage et de la co­lère. Je pense à sa souf­france avant de mou­rir. Qu’elle re­pose en paix, pauvre elle. Le sys­tème paie pour lui, mais pas pour les vic­times », té­moigne la femme qui ha­bite Mon­tréal.

EN LI­BER­TÉ

En 2009, Dominique Mar­tel est pas­sée proche de su­bir le même sort aux mains de Claude La­rouche. La femme se sou­vient de sa ren­contre avec lui, le 17 oc­tobre 2009. Sau­va­ge­ment bat­tue et étran­glée, elle s’était dé­fen­due, et son agres­seur avait pris la fuite.

Or, deux se­maines au­pa­ra­vant, le 1er oc­tobre 2009, La­rouche avait en­le­vé, vio­lé et tué la fonc­tion­naire fé­dé­rale Na­ta­sha Cour­noyer avant de se dé­bar­ras­ser du corps dans le sec­teur Poin­teaux-Trembles. Mme Mar­tel l’ap­pren­dra un peu plus tard.

Condam­né à la pri­son à per­pé­tui­té, La­rouche au­rait tué Na­ta­sha Cour­noyer « à cause d’une frus­tra­tion sexuelle » et pour ob­te­nir « une gra­ti­fi­ca­tion sexuelle », se­lon la thèse de la pour­suite pré­sen­tée lors du pro­cès. La­rouche a été dé­cla­ré dé­lin­quant dan­ge­reux avec une peine à du­rée in­dé­ter­mi­née pour la ten­ta­tive de meurtre sur Mme Mar­tel.

TROP TARD

Mar­quée pour la vie, Mme Mar­tel est fi­na­le­ment en­cou­ra­gée en 2014 à faire des dé­marches avec l’or­ga­nisme Stel­la au­près de l’IVAC, le pro­gramme d’in­dem­ni­sa­tion des vic­times d’actes cri­mi­nels.

Après un sé­jour en psy­chia­trie, un diag­nos­tic de stress post-trau­ma­tique, des pro­blèmes de toxi­co­ma­nie et d’iti­né­rance, elle n’était pas en me­sure d’agir plus tôt. Elle avait per­du le contrôle de sa vie, peut-on lire.

Sa de­mande de pres­ta­tions est tou­te­fois re­je­tée par l’IVAC, et son bu­reau de ré­vi­sion par la suite. Cette dé­ci­sion est confir­mée par le Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du Qué­bec (TAQ). Le mo­tif de re­jet est la tar­di­ve­té de la de­mande.

« Vous n’avez pas dé­po­sé votre de­mande de pres­ta­tions dans le dé­lai d’un an pré­vu à la Loi et vous n’avez pas pré­sen­té de mo­tif rai­son­nable jus­ti­fiant votre re­tard », pré­cise l’IVAC.

Le 12 avril 2019, la juge Su­zanne Ouel­let cor­rige en­fin cette er­reur « dé­rai­son­nable ». Se­lon elle, il est clair que Mme Mar­tel a été vic­time d’un acte cri­mi­nel au sens de la loi.

« Le TAQ n’a pas ti­ré les conclu­sions justes et rai­son­nables dé­cou­lant de la preuve cir­cons­tan­cielle, mé­di­cale et d’ex­per­tise », ré­pond la Cour su­pé­rieure.

La juge Ouel­let pré­cise que l’IVAC est une loi à ca­rac­tère so­cial dont l’ob­jec­tif est l’in­dem­ni­sa­tion des vic­times d’actes cri­mi­nels.

À ce jour, Mme Mar­tel af­firme qu’elle n’a en­core re­çu au­cun ver­se­ment.

La mi­nistre de la Jus­tice, So­nia LeBel, se dit ou­verte à re­voir les cri­tères d’ad­mis­si­bi­li­té pour le pro­gramme d’in­dem­ni­sa­tion des vic­times d’actes cri­mi­nels dans le cadre d’une ré­forme.

« QUE ÇA JE FAIT ME 10 BATS. ANS C’EST DÉ­GUEU­LASSE. ON N’EST RIEN, NOUS, LES VIC­TIMES » Dominique — La sur­vi­vante, Mar­tel.

PHOTOS MARTIN ALARIE, D’AR­CHIVES ET COUR­TOI­SIE

1. L’agres­seur de Dominique Mar­tel, Claude La­rouche, pour­rait pas­ser le reste de ses jours en pri­son. « Il fau­drait qu’il souffre. Ils sont bien en pri­son. Il dort au chaud. Moi, je me re­trouve dans la rue à dor­mir de­hors par­fois », dit-elle. 2. La tra­vailleuse du sexe Ma­ry­lène Lé­vesque, tuée le 22 jan­vier. 3. Le pré­su­mé as­sas­sin de Mme Lé­vesque, Eus­ta­chio Gal­lese (à gauche), le 23 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.