Par­ti­ci­pa­tion re­cord du Qué­bec à une grande foire de la mode

Une cin­quan­taine de marques d’ici partent à la conquête des États-Unis

Le Journal de Montreal - - ARGENT - PHILIPPE ORFALI

Une dé­lé­ga­tion de plus de 50 en­tre­prises du sec­teur qué­bé­cois de la mode met le cap sur Las Ve­gas cette se­maine, où se dé­roule la plus im­por­tante foire com­mer­ciale de mode en Amé­rique du Nord.

Fi­ni l’épar­pille­ment. Au lieu de par­ti­ci­per à une mul­ti­tude d’évé­ne­ments in­ter­na­tio­naux chaque an­née, la grappe qué­bé­coise de la mode M Mode mise le tout pour le tout sur MA­GIC, cette an­née. Une par­ti­ci­pa­tion re­cord de la­quelle on at­tend beau­coup.

MA­GIC, c’est le plus im­por­tant mar­ché de la mode des États-Unis. Pen­dant trois jours – du 5 au 7 fé­vrier cette an­née – concep­teurs, fa­bri­cants, ache­teurs et dé­taillants ont ren­dez-vous sur la strip pour y dé­cou­vrir tout ce qui se fait en ma­tière de vê­te­ments, de chaus­sures, d’ac­ces­soires et de res­sources, pour hommes et femmes.

C’est l’oc­ca­sion en or pour les dé­taillants et les ache­teurs d’ap­prendre à se connaître, et pour bras­ser des af­faires.

« L’ob­jec­tif ul­time, c’est de si­gner des com­mandes, dit Deb­bie Za­kaib, la di­rec­trice gé­né­rale de la grappe mé­tro­po­li­taine de la mode. Les gens re­viennent an­née après an­née parce que des contrats s’ajoutent, des re­la­tions se dé­ve­loppent. Pour nous et pour nos membres, c’est vrai­ment une vi­trine hors pair pour ren­con­trer des dé­taillants. »

JUS­QU’AU BOUT DU MONDE

C’est le cas de Da­vid Small, vice-pré­sident de l’en­tre­prise Li­sette L, qu’il a co­fon­dé avec sa mère et son père il y a presque vingt ans. L’en­tre­prise se spé­cia­lise dans la confec­tion de pan­ta­lons pour femmes, qui sont au­jourd’hui ven­dus dans plus de 3000 points de vente dans le monde, du Ca­na­da à la Nou­velle-Zé­lande, en pas­sant par l’Eu­rope et les États-Unis.

« C’est une ex­cel­lente op­por­tu­ni­té d’af­faires, parce que des bou­tiques de par­tout viennent à Ve­gas pour voir de nou­velles ten­dances. Pour nous, on fait le plein de nou­veaux clients, tant aux États-Unis qu’au Ca­na­da. C’est notre fa­çon de par­ler aux gens de la côte Ouest. »

Si l’in­dus­trie mont­réa­laise et qué­bé­coise de la mode a les moyens de se payer une telle pré­sence à Ve­gas cette an­née, c’est qu’elle prend de l’am­pleur… et du mieux. Mon­tréal de­meure la ca­pi­tale de la mode, et un nombre im­por­tant de nou­velles marques plus jeunes et plus in­no­va­trices sont ve­nues s’ajou­ter aux joueurs tra­di­tion­nels au cours de la der­nière dé­cen­nie, sou­ligne Mme Za­kaib.

« Oui, notre in­dus­trie est tou­jours en grande mu­ta­tion. Les mo­dèles d’af­faires ont chan­gé. Mais qu’on pense à Frank & Oak, à SSense, à Si­mons, une pa­no­plie de marques et de dé­taillants sont ba­sés ici », dit-elle.

La main-d’oeuvre de­meure tou­jours un dé­fi… mais c’est dé­sor­mais à cause de la pé­nu­rie de main-d’oeuvre qui sé­vit par­tout, et non parce que les usines d’au­tre­fois ne peuvent ri­va­li­ser avec celles de pays en voie de dé­ve­lop­pe­ment. « On est ren­dus ailleurs », note Mme Za­kaib.

Pour de­meu­rer com­pé­ti­tive et pour par­ve­nir à ti­rer son épingle du jeu, l’in­dus­trie conti­nue éga­le­ment d’in­ves­tir en tech­no­lo­gie, que ce soit pour le cy­ber­com­merce, la mise en mar­ché ou l’iden­ti­fi­ca­tion de nou­velles ten­dances, dit-elle.

Mon­tréal est la troi­sième ville ma­nu­fac­tu­rière en Amé­rique du Nord, dans le do­maine du vê­te­ment, après Los An­geles et New York.

PHO­TO CHAN­TAL POI­RIER

Da­vid Small, vice-pré­sident de Li­sette L, dans les lo­caux de l’en­tre­prise, ave­nue du Parc, à Mon­tréal, dans la Ci­té de la mode.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.