Lu­mières sur des poé­tesses mé­con­nues

Le Journal de Montreal - - JM LUNDI | SPECTACLES - EM­MA­NUEL MAR­TI­NEZ

Les hommes de la Beat Ge­ne­ra­tion sont bien connus. On n’a qu’à pen­ser au cé­lèbre Jack Ke­rouac, entre autres. Mais qui peut nom­mer une seule femme de ce cou­rant lit­té­raire et ar­tis­tique qui a fleu­ri dans les an­nées 1950 aux États-Unis ?

Avec son spec­tacle de poé­sie Éclipse pré­sen­té au Théâtre de Quat’Sous, Ma­rie Bras­sard a comme ob­jec­tif de re­don­ner une voix à celles qui ont mar­qué ce mou­ve­ment, mais qui, comme bien d’autres, ont été mise au ran­cart de l’His­toire.

Des ex­traits de textes d’Elise Co­wen, de Diane di Pri­ma, de Het­tie Jones, de Le­nore

Kandel, de De­nise Le­ver­tov, de Ja­nine Pom­my Ve­ga et d’Anne Wald­man jaillissen­t donc de la bouche des quatre co­méa­bor­dés di­ennes qué­bé­coise, La­ris­sa Cor­ri­veau, Lau­rence Dau­phi­nais, Eve Du­ran­ceau et Jo­hanne Ha­ber­lin.

THÈMES

Les thèmes va­rient, al­lant de l’usage de la drogue à la cri­tique du confor­misme en pas­sant par l’amour. Sauf ex­cep­tion, les textes sont li­vrés sans contexte, donc il est par­fois dif­fi­sa­voir cile de de quoi ils traitent exac­te­ment. Pour ap­pré­cier, il faut donc pou­voir s’im­pré­gner de ces mots ré­ci­tés sur­tout en fran­çais, mais à cer­taines oc­ca­sions en an­glais (avec une tra­duc­tion pro­je­tée sur le mur ar­rière). Et se rap­pe­ler que prendre la pa­role pour une femme à cette époque consti­tuait un acte de couet rage de li­ber­té. Éclipse est pré­sen­té jus­qu’au 15 fé­vrier au Théâtre de Quat’Sous.

Ma­rie Bras­sard

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.