Ti­rer neuf balles sur un homme en crise est-il jus­ti­fié ?

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS RA­CINE

SAINT-GEORGES | L’an­cien joueur de ho­ckey abat­tu par les po­li­ciers di­manche soir à Saint-Georges, en Beauce, était en crise et un de ses proches af­firme que rien ne jus­ti­fie qu’il ait été at­teint par neuf balles.

Bran­don Ch­ris­tian, 47 ans, a été at­teint mor­tel­le­ment par des coups de feu ti­rés par les po­li­ciers de la Sû­re­té du

Qué­bec.

« L’opé­ra­tion po­li­cière était vrai­ment trop exa­gé­rée. Ce n’était pas un tueur en sé­rie. Ça n’a pas d’al­lure ce qu’ils ont fait. Ils l’ont en­cer­clé et il a eu peur. Ils l’ont abat­tu comme un chien ! », lance son beau-frère ré­vol­té.

Son ex-conjointe, qui crai­gnait pour sa sé­cu­ri­té, au­rait d’abord con­tac­té le 911 vers 18 h 35. La po­lice rap­porte que le co­losse en dé­tresse était ca­gou­lé et ar­mé d’un bâ­ton.

Se­lon ses proches, Bran­don Ch­ris­tian, qui me­sure 6 pieds 4 pouces et pèse plus de 230 livres, au­rait quit­té son do­mi­cile de la 20e Rue en se di­ri­geant vers le boi­sé à l’ar­rière de sa ré­si­dence.

En­vi­ron un ki­lo­mètre plus loin, les po­li­ciers au­raient réus­si à le cerner, mais l’in­ter­ven­tion s’est conclue de ma­nière tra­gique à l’ex­té­rieur, dans le sta­tion­ne­ment d’un im­meuble.

AGRES­SIF ET CONFUS

Face à un homme « agres­sif et confus », les po­li­ciers au­raient sans suc­cès uti­li­sé divers moyens pour ten­ter de l’im­mo­bi­li­ser, no­tam­ment l’arme à im­pul­sion élec­trique et le poivre de Cayenne.

« On a en­ten­du les coups de feu », dit Mar­cel Du­mas, un voi­sin. « Au moins quatre », pré­cise une autre ci­toyenne.

Bran­don Ch­ris­tian, qui n’avait pas d’an­té­cé­dent cri­mi­nel, n’était mu­ni que d’un bâ­ton de marche, se­lon ses proches.

« C’est dé­me­su­ré. Il a neuf balles dans le corps. J’ai pas­sé une heure à la morgue. Je l’ai en­le­vée, la cou­verte. Il a six balles à cô­té du coeur, une autre à cô­té du foie et deux entre l’épaule et le coeur. Si tu veux ra­len­tir quel­qu’un, tu ne tires pas en pleine poi­trine », ajoute le membre de sa fa­mille qui ne sou­haite pas être iden­ti­fié.

Sur la pa­ti­noire, l’ex-al­lier droit était sur­tout re­con­nu pour ses ta­lents de pu­gi­liste.

Né en On­ta­rio, il avait com­men­cé à jouer en 2004 pour l’équipe de SaintGeorg­es, dans la Ligue nord-amé­ri­caine de ho­ckey (LNAH). Sa car­rière a pris fin en 2016-2017, mais il oc­cu­pait tou­jours un em­ploi dans la ré­gion.

Le Bu­reau des en­quêtes in­dé­pen­dantes (BEI) mène l’en­quête concer­nant les cir­cons­tances en­tou­rant cet évé­ne­ment.

BRAN­DON CH­RIS­TIAN Dé­cé­dé

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.