Price et les « deux en deux »

Le Journal de Montreal - - SPORTS - Gilles Mof­fet @gil­les­mof­fet gilles.mof­[email protected]­be­cor­me­dia.com

On en de­mande beau­coup à Ca­rey Price et avec rai­son puis­qu’il est le gar­dien le mieux payé de la LNH. Pour la troi­sième fois de la sai­son, il a joué un deuxième match en deux soirs, di­manche, face aux Blue Ja­ckets et ce fut une troi­sième dé­faite en pa­reille cir­cons­tance.

Sa fiche cette sai­son est de 0-2-1, 0,869 et 3,55, lors d’un deuxième match en 24 heures. Rien de glo­rieux vous avoue­rez. Il avait ce­pen­dant mieux fait la sai­son der­nière en quatre dou­blés avec une fiche de 1-3-0, 0,907, 2,74.

Évi­dem­ment, Price n’a pas le luxe d’évo­luer avec une équipe de pre­mier plan comme An­drei Va­si­levs­kyi à Tam­pa. On mé­nage le Russe chez le Light­ning et il n’a pas joué un seul dou­blé au cours des deux der­nières sai­sons. Il se di­sait fa­ti­gué à la fin de la sai­son 2017-18 et il semble qu’on en a pris bonne note.

Par­mi les dix gar­diens les plus oc­cu­pés, cette sai­son, Connor Hel­le­buyck, John Gib­son, et Jor­dan Bin­ning­ton n’ont dis­pu­té au­cun pro­gramme double. Fre­de­rik An­der­sen, des Maple Leafs de To­ron­to, en a joué un seul.

On a beau dire ce qu’on veut de Price, il est là, soir après soir, et a-t-on vrai­ment le choix à Mon­tréal ? Son auxi­liaire, Char­lie Lind­gren a al­loué huit buts dans ses deux ap­pa­ri­tions en 2020. De­puis le pre­mier jan­vier, Price a donc dis­pu­té 12 des 14 matchs du Ca­na­dien. Il semble que la grippe vient de le fou­droyer et ce se­ra 12 en 15.

Sa fiche de six vic­toires, cinq re­vers et une dé­faite en sur­temps de Price n’est pas spec­ta­cu­laire, mais son taux d’ef­fi­ca­ci­té de 0,936 et sa moyenne de buts al­loués de 2,00 im­pres­sionnent. Seuls Va­si­levs­kiy (9-0-1, 0,948, 1,59) et El­vis Merz­li­kins (9-2-0, 0,944, 1,83) ont de meilleures sta­tis­tiques en 2020 par­mi les gar­diens les plus oc­cu­pés.

Avec de tels chiffres, Price a grim­pé les éche­lons de notre clas­se­ment. Il a dé­bu­té l’an­née 2020 au 27e rang avec un dos­sier de 16-13-3, 0,901, 3,03 et au­jourd’hui, il oc­cupe le 7e rang, son meilleur bul­le­tin de la sai­son avec une fiche de 22-18-4, 0,911, 2,75.

C’est une belle pro­gres­sion, mais le Ca­na­dien est en­core à huit points d’une place en sé­ries et Price n’a plus droit à l’er­reur.

LE DROIT À L’ER­REUR

Et jus­te­ment. Qui a droit à l’er­reur ? C’est tout de même iro­nique que les deux gar­diens les mieux payés, soient pré­sen­te­ment hors du por­trait des sé­ries (matchs d’hier non in­clus), soit Price et Ser­gei Bo­brovs­ky, des Pan­thers de la Flo­ride.

Dans l’Est, Va­si­levs­ky et les gar­diens des Bruins voguent al­lè­gre­ment vers une place en sé­ries, mais pour les gar­diens des Maple Leafs, des Blue Ja­ckets, des Is­lan­ders, des Hur­ri­canes et des Flyers, la marge de ma­noeuvre est mince.

Le Ca­na­dien est da­van­tage hors course que les Pan­thers, mais Bo­brovs­ky ne brûle cer­tai­ne­ment pas la ligue. Ses sta­tis­tiques sont plus res­pec­tables en 2020 (5-2-0, 0,900 3,12). Le duel entre les Pan­thers et les Leafs hier s’an­non­çait fort pro­met­teur.

LE MYS­TÈRE BO­BROVS­KY

Bo­brovs­ky a tou­jours été une es­pèce d’énigme. Double ga­gnant du tro­phée Vé­zi­na, il n’avait ja­mais li­vré la mar­chan­dise en sé­ries éli­mi­na­toires avant de sur­prendre le puis­sant Light­ning de Tam­pa Bay avec les Blue Ja­ckets de Co­lum­bus le prin­temps der­nier. C’est d’ailleurs la seule sé­rie qu’il a ga­gnée jus­qu’ici en six par­ti­ci­pa­tions.

Il avait dû consul­ter un psy­cho­logue du sport pour ré­gler ses pro­blèmes d’an­xié­té en sé­ries. Nous ne sommes qu’au dé­but fé­vrier, mais il se­rait temps pour le Russe de se le­ver et de faire la dif­fé­rence. Contre toute at­tente, il oc­cupe le 32e rang de notre clas­se­ment, mais il est ca­pable de per­for­mances in­croyables.

Mys­tère, mais « Bob » reste l’homme à sur­veiller dans la course aux sé­ries. À suivre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.