La sé­rie noire en mo­to­neige se pour­suit en Mau­ri­cie

La vic­time était en train de pla­ni­fier son ma­riage, pré­vu pour le mois d’août

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - FRÉ­DÉ­RIQUE GI­GUÈRE

À quelques mois de son ma­riage, une mère de cinq en­fants a suc­com­bé à ses bles­sures à la suite d’un violent ac­ci­dent de mo­to­neige sur­ve­nu la se­maine der­nière en Mau­ri­cie.

« Je lui ai de­man­dé sa main à sa fête de 40 ans, en avril der­nier, de­vant toute sa fa­mille, ra­conte avec émo­tion Da­vid Clou­tier, le conjoint de Me­lys­sa Vincent. Je n’ai ja­mais vou­lu me ma­rier, mais elle, elle était par­faite, c’était la femme de ma vie. »

Les tour­te­reaux de­vaient se pas­ser la bague au doigt en août et avaient com­men­cé à pré­pa­rer leur jour­née de rêve.

San­dra Gro­leau, la meilleure amie de la vic­time, se ré­jouis­sait d’ailleurs d’être l’une de ses de­moi­selles d’hon­neur.

« Me­ly et Da­vid, c’était un couple qu’on ido­lâ­trait tous, ex­plique-t-elle. C’est comme s’ils avaient tou­jours été en­semble. Ils étaient fu­sion­nels. »

Mer­cre­di der­nier, Me­lys­sa Vincent a quit­té sa ré­si­dence de Trois-Ri­vières en mi­lieu d’après-mi­di avec son conjoint afin de faire une ba­lade de mo­to­neige.

Ils se sont ar­rê­tés dans un res­tau­rant pour sou­per, où ils ont ren­con­tré un ami.

« Ça fai­sait un bout qu’on rê­vait d’ache­ter un autre ski-doo pour se pro­me­ner en­semble et pou­voir en conduire cha­cun un, ex­plique Da­vid Clou­tier. J’ai donc de­man­dé à mon chum si je pou­vais em­prun­ter le sien, comme ça Me­lys­sa pour­rait conduire le nôtre. »

La tra­gé­die est sur­ve­nue peu de temps après leur dé­part, vers 1 h 20 du ma­tin, alors qu’ils se trou­vaient dans un sen­tier ba­li­sé de No­treDame-du-Mont-Car­mel, entre Trois-Ri­vières et Sha­wi­ni­gan.

SUR LE CÔ­TÉ

Da­vid Clou­tier s’était ar­rê­té briè­ve­ment pour ajus­ter la vi­sière de son casque et avait mo­men­ta­né­ment per­du de vue celle qu’il sur­nom­mait dé­jà « sa femme ».

Lors­qu’il s’est re­mis à avan­cer, il a aper­çu au loin sa mo­to­neige ver­sée sur le cô­té près d’une courbe très pro­non­cée.

« Je me suis ap­pro­ché et j’ai lâ­ché un cri de mort quand j’ai vu que Me­lys­sa n’était pas là, se re­mé­more dif­fi­ci­le­ment ce­lui qui s’était ré­cem­ment lan­cé en af­faire avec sa conjointe. J’ai trou­vé ses bottes à 10 ou 15 pieds du skidoo, en­suite, à en­vi­ron 40 ou 50 pieds, je l’ai trou­vée. »

Fé­murs, hanches, jambe, bras et épaule frac­tu­rés, trois ar­tères sec­tion­nées dans le cou, in­tes­tin per­fo­ré et violent trau­ma­tisme crâ­nien ; la liste des bles­sures su­bies par la mo­to­nei­giste ex­pé­ri­men­tée est bou­le­ver­sante.

Me­lys­sa Vincent a été conduite d’ur­gence à l’hô­pi­tal, où elle a su­bi une chi­rur­gie de 16 heures. Elle a tou­te­fois suc­com­bé un peu plus de 24 heures plus tard.

EN­QUÊTE EN COURS

Une en­quête est me­née par la Sû­re­té du Qué­bec afin de dé­ter­mi­ner la cause exacte de l’ac­ci­dent. Une autopsie a éga­le­ment été pra­ti­quée.

Bien qu’elle soit la mère bio­lo­gique de cinq en­fants, elle consi­dé­rait les trois en­fants de son conjoint comme les siens.

« Tout le monde est égal ici et tous nos en­fants sont comme des frères et soeurs. Pour nous, Me­lys­sa était ma­man de huit en­fants », pré­cise Da­vid Clou­tier.

Dé­peinte comme une amie dé­vouée, une mère ai­mante et une amou­reuse loyale, la qua­dra­gé­naire était folle de joie à l’idée de se ma­rier en août.

« On n’au­ra pas eu le temps », se dé­sole Da­vid Clou­tier, la voix trem­blante.

Une cam­pagne Go­FundMe a été lan­cée par des proches de la fa­mille afin de les ai­der à sur­mon­ter cette épreuve.

PHO­TO TIRÉE DE FA­CE­BOOK

Me­lys­sa Vincent et Da­vid Clou­tier for­maient un couple de­puis trois ans et éle­vaient huit en­fants de 3 à 22 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.