Peur et ra­cisme conta­minent le globe

Le nou­veau vi­rus ali­mente la xé­no­pho­bie un peu par­tout dans le monde en­vers les com­mu­nau­tés asia­tiques

Le Journal de Montreal - - MONDE - AN­DREW BEAT­TY Agence France-Presse

SYD­NEY | Le nou­veau co­ro­na­vi­rus s’est ré­pan­du en trans­por­tant avec lui de la xé­no­pho­bie et les com­mu­nau­tés asia­tiques dans le monde en­tier su­bissent main­te­nant peur et sus­pi­cion.

En Aus­tra­lie, dans la ré­gion de la Gold Coast, un pa­tient a re­fu­sé de ser­rer la main de sa chi­rur­gienne, Rhea Liang, in­vo­quant le dan­ger de contrac­ter le vi­rus. Elle a d’abord été cho­quée puis, après avoir ra­con­té l’in­ci­dent sur Twit­ter, elle a réa­li­sé qu’il était loin d’être unique.

De plus en plus d’Asia­tiques doivent af­fron­ter des dis­cours an­ti-chi­nois, qu’ils aient été ou non en contact avec le vi­rus ou qu’ils se soient ren­dus ou pas dans les zones où a com­men­cé l’épi­dé­mie de pneu­mo­nie vi­rale.

AU PAYS

Au Ca­na­da, un homme blanc a été fil­mé dans le sta­tion­ne­ment d’un centre com­mer­cial lan­çant à une femme si­no-ca­na­dienne « vous avez lais­sé votre co­ro­na­vi­rus ».

Aux États-Unis, une pé­ti­tion à Al­ham­bra pour de­man­der la fer­me­ture des écoles près de Los An­geles « jus­qu’à la fin de l’épi­dé­mie » a re­cueilli 14 000 si­gna­tures hier. Seuls deux cas de conta­mi­na­tion ont été re­cen­sés dans toute la Ca­li­for­nie du Sud, et au­cun dans la zone d’Al­ham­bra.

En Ita­lie, des tou­ristes chi­nois se sont fait cra­cher des­sus à Ve­nise, se­lon des in­for­ma­tions de presse. Une fa­mille de Tu­rin a été ac­cu­sée de trans­mettre la ma­la­die. Des ma­mans de Mi­lan ont ap­pe­lé sur des ré­seaux so­ciaux à res­ter éloi­gné des en­fants et des com­merces chi­nois.

En Ma­lai­sie, près de 500 000 per­sonnes ont si­gné en une se­maine une pé­ti­tion pour « em­pê­cher les Chi­nois d’en­trer dans notre pays bien-ai­mé ».

ÉVI­TER LES NOUILLES...

Sur les ré­seaux so­ciaux, un mes­sage de­ve­nu vi­ral a en­joint les gens de se pro­té­ger en évi­tant de man­ger des nouilles.

Ces in­ci­dents font par­tie de ce que l’Aus­tra­la­sian Col­lege for Emer­gen­cy Me­di­cine qua­li­fie de « fausses in­for­ma­tions » ali­men­tant « le profilage ra­cial » avec « des af­fir­ma­tions pro­fon­dé­ment dé­ran­geantes à pro­pos de Chi­nois ou de per­sonnes d’ap­pa­rence asia­tique ».

De longue date, les étran­gers ont été ac­cu­sés dans des épi­dé­mies, par exemple les im­mi­grants ir­lan­dais au dé­but du 20e siècle aux États-Unis avec la fa­meuse « Ma­ry ty­phoïde », une cui­si­nière iden­ti­fiée comme por­teuse saine et pla­cée en qua­ran­taine jus­qu’à sa mort.

« C’est un phé­no­mène ha­bi­tuel », ob­serve Rob Gren­fell, le di­rec­teur de la san­té et de la bio­sé­cu­ri­té au Com­mon­wealth Scien­ti­fic and In­dus­trial Re­search Or­ga­ni­sa­tion.

« Pour chaque épi­dé­mie au cours de l’his­toire hu­maine, nous avons ten­té d’in­cri­mi­ner cer­taines ca­té­go­ries de po­pu­la­tion », pour­suit-il. L’Eu­rope mé­dié­vale a ain­si connu des mas­sacres de juifs au 14e siècle au mo­ment des ra­vages de la peste.

Le nou­veau co­ro­na­vi­rus est « bien sûr ap­pa­ru en Chine », dit-il, « mais ce n’est pas une rai­son pour dia­bo­li­ser les Chi­nois ».

Les gens ayant des symp­tômes pour­raient ain­si être dé­cou­ra­gés d’al­ler se faire soi­gner, a pré­ve­nu dans le Bri­tish Me­di­cal

Jour­nal le doc­teur Abraar Ka­ran.

PRÉ­JU­GÉS REN­FOR­CÉS

Pour Claire Hoo­ker, de l’Uni­ver­si­té de Syd­ney, les ré­ac­tions des États peuvent avoir ren­for­cé les pré­ju­gés.

L’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS) a dé­cla­ré que l’épi­dé­mie consti­tuait une « ur­gence in­ter­na­tio­nale » mais es­ti­mé qu’il n’y avait pas lieu de li­mi­ter les voyages et les échanges com­mer­ciaux avec la Chine. Ce­la n’a pas em­pê­ché de nom­breux pays de mettre en place ce type de res­tric­tions.

« Les res­tric­tions aux voyages consti­tuent lar­ge­ment des ré­ponses aux peurs de la po­pu­la­tion », note Mme Hoo­ker.

Ab­bey Shi, une étu­diante de Syd­ney née à Shan­ghaï, pense que cer­tains de ses ca­ma­rades en sont ve­nus « presque à at­ta­quer les étu­diants chi­nois ».

Le nombre de dé­cès confir­més dus au co­ro­na­vi­rus en Chine est pas­sé à 490 morts au moins. Le nombre de por­teurs du vi­rus dé­passe dé­sor­mais 23 500. À l’ex­cep­tion d’un Chi­nois mort aux Phi­lip­pines et d’un autre ma­lade à Hong Kong, toutes les per­sonnes dé­cé­dées se trou­vaient en Chine conti­nen­tale.

PHO­TO AFP

Pris de peur par une fausse nou­velle d’un conta­mi­né à Al­ham­bra, près de Los An­geles, des pa­rents d’une école pri­maire sont aus­si­tôt ve­nus cher­cher leurs en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.