Pas de chirurgien à Ma­tane jus­qu’au 10 fé­vrier

Les chi­rur­gies ur­gentes se­ront trans­fé­rées à l’hô­pi­tal ré­gio­nal de Ri­mous­ki, si­tué à une cen­taine de ki­lo­mètres

Le Journal de Montreal - - EMPLOIS ET FORMATION - EM­PLOIS KA­TIA LAFLAMME

Les ré­si­dents de la Ma­ta­nie n’ont pas ac­cès à un chirurgien pen­dant une se­maine, jus­qu’au 10 fé­vrier. Con­sé­quem­ment, les chi­rur­gies ur­gentes sont trans­fé­rées à l’hô­pi­tal de Ri­mous­ki, sur une dis­tance de 100 ki­lo­mètres.

Cette rup­ture de ser­vice ne touche pas le dé­par­te­ment d’obs­té­trique puis­qu’une gy­né­co­logue a ac­cep­té de ve­nir cou­vrir la se­maine de garde. Les femmes peuvent ain­si ac­cou­cher à Ma­tane.

Le dé­part à la re­traite à la fin de l’an­née de l’un des trois chi­rur­giens de l’hô­pi­tal cause ce pro­blème. Le CISSS du BasSaint-Laurent a confir­mé être en pro­ces­sus de re­cru­te­ment pour le rem­pla­cer.

EN QUÊTE D’UN REM­PLA­ÇANT

Le di­rec­teur des ser­vices pro­fes­sion­nels, le Dr Jean-Ch­ris­tophe Car­val­ho, a pré­ci­sé que le dos­sier che­mine. « Il y a quelques dos­siers qui ont été ana­ly­sés, a-t-il dit. Il s’agit de trou­ver le chirurgien qui peut don­ner un bon ser­vice dans la Ma­ta­nie, pour qu’on soit ca­pable de ra­me­ner les ser­vices à la hau­teur de ce qu’ils étaient. »

Cette rup­ture de ser­vice sur­vient deux mois après la si­gna­ture d’une en­tente entre le gou­ver­ne­ment du Qué­bec et la Fé­dé­ra­tion des mé­de­cins spé­cia­listes du Qué­bec (FMSQ) qui de­vait per­mettre de ré­gler le pro­blème en chi­rur­gie et en gy­né­co­lo­gie dans tous les hô­pi­taux du Qué­bec.

La FMSQ a sou­li­gné que la mise en place de cette en­tente se fait de fa­çon pro­gres­sive jus­qu’au 1er avril 2020, ex­pli­quant que lors de la si­gna­ture, plu­sieurs spé­cia­listes qui fi­gurent sur les listes de garde pour faire du rem­pla­ce­ment dans les hô­pi­taux ré­gio­naux avaient dé­jà des en­ga­ge­ments pour les pre­miers mois de l’an­née.

Le dé­pu­té de Ma­tane-Ma­ta­pe­dia, Pas­cal Bé­ru­bé, dé­plore cette rup­ture de ser­vice en chi­rur­gie. Il sug­gère au CISSS de dé­pê­cher un chirurgien de l’hô­pi­tal de Ri­mous­ki à Ma­tane pour cette se­maine, au lieu de trans­fé­rer tous les pa­tients. « La dis­tance entre Ma­tane et Ri­mous­ki, c’est exac­te­ment la même dis­tance qu’entre Ri­mous­ki et Ma­tane », a-t-il in­di­qué.

CAP­TURE D’ÉCRAN, TVA NOU­VELLES

Cette rup­ture de ser­vice est le ré­sul­tat du dé­part à la re­traite de l’un des trois chi­rur­giens de l’hô­pi­tal de Ma­tane. Elle ne concerne pas le dé­par­te­ment d’obs­té­trique.

PAS­CAL BÉ­RU­BÉ Dé­pu­té de Ma­tane-Ma­ta­pé­dia

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.