Des fonds fé­dé­raux pour contrer la loi 21

Jus­tin Tru­deau ac­cu­sé de man­quer de trans­pa­rence

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - ÉMILIE BER­GE­RON

OT­TA­WA | Le pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau a es­suyé un tir grou­pé hier parce que des fonds fé­dé­raux ser­vi­ront à contes­ter la loi 21 sur le port de signes re­li­gieux.

Le gou­ver­ne­ment Le­gault a été le pre­mier à faire des re­mon­trances dès la dif­fu­sion de la nou­velle an­non­çant que la Com­mis­sion sco­laire En­glish-Mon­tréal (CSEM) re­ce­vrait 125 000 $ du Pro­gramme de contes­ta­tion ju­di­ciaire (PJC), mis sur pied par le fé­dé­ral.

« Ce n’est pas ac­cep­table et le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral doit s’ex­pli­quer », a ton­né hier le mi­nistre de l’Im­mi­gra­tion, Si­mon Jo­lin-Bar­rette. Ce der­nier ac­cuse le gou­ver­ne­ment Tru­deau d’in­ter­ve­nir par la bande pour contes­ter la Loi sur la laï­ci­té de l’État et ain­si de man­quer de trans­pa­rence.

« ILLÉ­GI­TIME »

« Le fé­dé­ral est en train de faire in­di­rec­te­ment ce qu’il ne fait pas di­rec­te­ment », a pes­té M. Jo­lin-Bar­rette.

Le chef blo­quiste, Yves-Fran­çois Blan­chet, a sau­té dans la mê­lée, exi­geant du gou­ver­ne­ment Tru­deau qu’il in­ter­vienne pour re­ti­rer à En­glish-Montreal ce « fi­nan­ce­ment illé­gi­time ».

Le PJC, gé­ré par l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, vise à ai­der des groupes ou des in­di­vi­dus à dé­fendre de­vant les tri­bu­naux leurs droits lin­guis­tiques et leurs droits de la per­sonne dans des causes d’in­té­rêt na­tio­nal.

5M$PARAN

Ot­ta­wa y in­jecte 5 mil­lions $ par an­née, mais les dé­ci­sions d’oc­troi de fonds sont prises par un pa­nel in­dé­pen­dant.

« Le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral ne peut pas [...] fi­nan­cer avec les taxes et les im­pôts des Qué­bé­cois la contes­ta­tion d’une loi qué­bé­coise lar­ge­ment con­sen­suelle dans la po­pu­la­tion du Qué­bec », a dit M. Blan­chet.

Se­lon lui, le gou­ver­ne­ment Tru­deau sa­vait per­ti­nem­ment que ces fonds pour­raient être uti­li­sés pour contes­ter la loi 21, puisque les règles du PJC ont été dé­ter­mi­nées par Ot­ta­wa.

M. Tru­deau a ré­tor­qué qu’il n’avait rien à voir avec la dé­ci­sion et qu’il ne pou­vait ni re­ven­di­quer les fonds ni les re­ti­rer.

« Ce n’est pas le gou­ver­ne­ment [qui prend] ces dé­ci­sions-là. C’est un or­ga­nisme in­dé­pen­dant », a-t-il in­sis­té.

Ce­la n’a pas em­pê­ché les con­ser­va­teurs d’at­ta­quer eux aus­si les li­bé­raux. Le dé­pu­té con­ser­va­teur Gé­rard Del­tell juge que M. Tru­deau a man­qué d’hon­nê­te­té et de clar­té sur ses in­ten­tions ou non d’in­ter­ve­nir contre la loi 21 en cam­pagne élec­to­rale.

CAP­TURE D’ÉCRAN TVA NOU­VELLES

Le chef blo­quiste Yves-Fran­çois Blan­chet a de­man­dé hier au gou­ver­ne­ment Tru­deau de re­ti­rer à la Com­mis­sion sco­laire En­glish-Montreal un « fi­nan­ce­ment illé­gi­time ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.