Com­bat an­nu­lé pour Lemieux

Des spasmes au dos l’em­pêchent de se battre à Ri­mous­ki le 21 fé­vrier

Le Journal de Montreal - - SPORTS - MA­THIEU BOU­LAY ma­thieu.bou­lay @que­be­cor­me­dia.com

Da­vid Lemieux vou­lait se ser­vir de l’an­née 2020 pour se re­mettre à l’avant-scène de la boxe in­ter­na­tio­nale. Ça pour­rait prendre un peu plus de temps que pré­vu. Hier, des spasmes au dos l’ont for­cé à an­nu­ler son com­bat du 21 fé­vrier à Ri­mous­ki.

Eye of the Ti­ger Ma­na­ge­ment a confir­mé la nou­velle hier ma­tin dans un com­mu­ni­qué. Les en­nuis de Lemieux (41-4, 34 K.-O.) ont com­men­cé avec une chute sur une plaque de glace alors qu’il ef­fec­tuait sa course quo­ti­dienne.

« Je suis vrai­ment dé­çu pour Da­vid, a in­di­qué Ca­mille Es­te­phan. On di­rait que la guigne s’acharne sur lui.

« Il n’a pas de break. On a dé­ci­dé d’an­nu­ler le com­bat parce qu’il n’était pas ca­pable de s’en­traî­ner à 100 % dans le gym­nase. À son ni­veau, tu ne peux pas prendre de chance. »

Même son de cloche du cô­té de son en­traî­neur Marc Ram­say.

« Sa chute sur la glace était mi­neure. Il peut y avoir eu une légère tor­sion dor­sale, a-t-il ex­pli­qué. On lui a don­né quelques jours pour voir si ça al­lait pas­ser.

« La dou­leur a per­sis­té. Il n’était pas ca­pable de pous­ser la ma­chine au cours des deux der­nières se­maines. Il était in­ca­pable de lan­cer son jab ou sa main droite.

« Peu im­porte la va­leur du com­bat, si Da­vid n’est pas à 100 %, pas ques­tion de mon­ter sur le ring. »

Lemieux est al­lé voir un mé­de­cin qui l’a mis au re­pos com­plet jus­qu’à la fin du mois.

UN CORPS USÉ ?

Ce n’est pas la pre­mière fois de sa car­rière que Lemieux connaît des en­nuis de san­té.

Au cours des der­nières an­nées, ses com­bats contre James De La Ro­sa et Tu­rea­no John­son ont été an­nu­lés en rai­son de ses pro­blèmes de poids à la pe­sée.

Se­lon nos in­for­ma­tions, il n’est pas rare qu’il traîne une bles­sure du­rant ses camps d’en­traî­ne­ment. L’an­cien cham­pion du monde IBF des poids moyens a dé­jà été aux prises avec des pro­blèmes avec ses mains, ses épaules, ses ge­noux et main­te­nant, son dos.

Avec 45 com­bats et au­tant de camps d’en­traî­ne­ment, est-ce que son corps com­mence à être usé ? Es­te­phan n’est pas en­core prêt à ti­rer la son­nette d’alarme quant à la car­rière de son co­gneur.

« Il n’a que 31 ans et ce qui me ras­sure dans son cas, a-t-il pré­ci­sé. Une chose est sûre, on ne le fe­ra pas mon­ter sur le ring s’il n’est pas à 100 %.

« Pour son ave­nir, je n’ai pas de boule de cris­tal. Par contre, les gens aiment en­core le voir boxer et il est en­core ca­pable de li­vrer des com­bats ex­ci­tants comme ce fut le cas contre Max Bur­sak. »

KEAN EN FI­NALE

Es­te­phan a un plan B pour son ga­la de Ri­mous­ki. C’est main­te­nant Si­mon Kean (18-1, 17 K.-O.) qui fe­ra les frais de la fi­nale.

Le Tri­flu­vien af­fron­te­ra l’Américain Da­niel Martz (19-8-1, 16 K.-O.) dans un duel où le titre mi­neur WBC de Kean se­ra à l’en­jeu. Erik Ba­zi­nyan (24-0, 18 K.-O.) s’oc­cu­pe­ra de l’ac­tion en de­mi-fi­nale alors qu’il croi­se­ra le fer avec le Fin­lan­dais Ti­mo Laine (27-12, 11 K.-O.). Un duel où le boxeur de EOTM su­bi­ra un test in­té­res­sant.

PHO­TO COUR­TOI­SIE ALEXANDRE D’ASTOUS

Le boxeur Da­vid Lemieux (à droite) a dé­cla­ré for­fait pour son com­bat du 21 fé­vrier à Ri­mous­ki en rai­son de spasmes au dos, hier. Si­mon Kean pren­dra sa place en fi­nale en y af­fron­tant l’Américain Da­niel Martz.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.