Les contro­verses du cheer­lea­ding dans la NFL

Le Journal de Montreal - - SPORTS -

Faire des éco­no­mies avec les me­neuses de claque n’est pas pra­tique nou­velle. En ef­fet, la NFL a été la cible de plu­sieurs pour­suites et al­lé­ga­tions de la part de cheerleade­rs, no­tam­ment en ce qui concerne le trai­te­ment sa­la­rial.

À l’au­tomne der­nier, les Cow­boys de Dal­las ont conclu une en­tente à l’amiable avec l’ex-me­neuse de claque Eri­ca Wil­kins. Cette der­nière avait pour­sui­vi la for­ma­tion texane, dont la va­leur est es­ti­mée à 5 mil­liards $, pour ne pas lui avoir ver­sé le sa­laire mi­ni­mum. Se­lon ses ré­vé­la­tions, la mas­cotte de l’équipe ga­gnait da­van­tage que les cheerleade­rs. À la suite de cette af­faire, les Cow­boys ont aug­men­té le sa­laire des cheerleade­rs de 8 $ à 12 $ de l’heure. Les jours de match, leur paie est pas­sée de 200 $ à 400 $. En juin der­nier, six an­ciennes

cheerleade­rs des Texans de Hous­ton ont pour­sui­vi l’or­ga­ni­sa­tion pour dis­cri­mi­na­tion ba­sée sur le genre. Elles ont ac­cu­sé les Texans de ne pas leur avoir don­né le sa­laire mi­ni­mum et aus­si d’avoir per­mis le har­cè­le­ment d’un en­traî­neur, qui pas­sait des re­marques déso­bli­geantes sur leurs corps.

D’autres cheerleade­rs ont pour­sui­vi des équipes pour mau­vais trai­te­ments phy­siques. C’est le cas de cinq an­ciennes des Red­skins de Wa­shing­ton, qui au­raient été dé­pouillées de leurs pas­se­ports lors d’un voyage d’équipe au Cos­ta Ri­ca en 2013, et for­cées de po­ser les seins nus avec des par­ti­sans for­tu­nés.

PHO­TO D’AR­CHIVES

Au terme d’une ba­taille avec la di­rec­tion de l’équipe, les cheerleade­rs des Cow­boys de Dal­las ont ob­te­nu en­fin de meilleures condi­tions sa­la­riales, l’au­tomne der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.